Le troisième Sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’état et de gouvernements de la CEDEAO s’est penchée sur le situation du Mali et de la Guinée le 7 novembre 2021 dans la capitale ghanéenne.  

 

En ce qui concerne le cas du Mali, la CEDEAO a condamné l’expulsion du Représentant permanent de la CEDEAO au Mali . Mais l’Institution sous-régionale reste disponible pour accompagner le pays dans son processus de transition lit-on dans le communiqué final.

Unanimement le 16 septembre 2021, la Conférence avait annoncé des sanctions ciblées contre tous ceux qui impacteraient à travers leurs actions le bon déroulement de la transition. Les sanctions vont de l’interdiction de voyage et leur famille au gel de leurs avoirs financiers. La Conférence a donc décidé ce dimanche 7 novembre d’imposer des sanctions contre les individus et les groupes qui ont été identifiés, y compris les membres des Autorités de Transition et des autres institutions de la transition.

Ces sanctions seront également imposées aux membres de leur famille. La Commission prévoit d’examiner et de proposer d’autres sanctions à sa Session ordinaire prévue le 12 décembre 2021, si la situation devait persister. La CEDEAO demande également à la communauté internationale notamment; l’Union africaine, l’Union européenne, les partenaires bilatéraux et autres partenaires multilatéraux à approuver et soutenir l’application de ces sanctions.

Lors de sa dernière visite à Bamako, Nana Akufo-Addo avait délivré « un message de fermeté » aux autorités de la transition malienne. Il avait rappelé au chef d’Etat Assimi Goïta l’engagement de son pays à publier un chronogramme de la transition avant la fin du mois d’octobre 2021.

Au 7 novembre 2021, l’Institution sous-régionale a réitéré sa position relative au respect du calendrier de la Transition pour la tenue effective des élections dans le délai. Dans le plan initial, les élections sont prévues pour le 27 février 2022. Cependant sur la faisabilité l’incertitude plane toujours sur le respect du délai.

La situation du Mali et celle de la Guinée seront réexaminées à l’occasion du Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO le 12 décembre 2021.

Source : Journal du Mali

MaliwebPolitique
Le troisième Sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’état et de gouvernements de la CEDEAO s’est penchée sur le situation du Mali et de la Guinée le 7 novembre 2021 dans la capitale ghanéenne.     En ce qui concerne le cas du Mali, la CEDEAO a condamné l’expulsion du Représentant...