Le nom de Choguel Kokalla Maïga comme Premier ministre choque les politiciens maliens, tombeurs du régime du général Moussa Traoré. Alors qu’après trente (30) ans de gestion du pouvoir, le retour d’un héritier de l’ancien parti unique (UDPM), Choguel K. Maïga du président du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR-tigre) sur la scène n’était plus prévisible. Cela équivaut à l’échec de la vieille classe politique de 1991-1992.

Source: L’Inter de Bamako

 

MaliwebPolitique
Le nom de Choguel Kokalla Maïga comme Premier ministre choque les politiciens maliens, tombeurs du régime du général Moussa Traoré. Alors qu’après trente (30) ans de gestion du pouvoir, le retour d’un héritier de l’ancien parti unique (UDPM), Choguel K. Maïga du président du Mouvement patriotique pour le renouveau...