Ces derniers temps, « le bras de fer » est tendu entre Bamako et Paris. On assiste à des passes d’armes entre les autorités des deux pays. C’est dans cette ambiance tendue que la ministre française des Armées, Mme Florence Parly a décidé de réagir aux propos tenus par le Premier ministre malien, Dr Choguel Kokalla Maïga en ce qui concerne l’ « abandon en plein vol » de la France envers le  Mali.

Il est important de préciser que la réaction de Mme Florence Parly a été faite lors d’une conférence devant des étudiants de Sciences-Po Paris ce lundi 27 Septembre.

La ministre française des Armées, Mme Florence Parly n’est pas allée « avec le dos de la cuillère » avec le Premier ministre de la Transition.  Elle a précisé que le discours du Chef du Gouvernement de Transition Malien tient à « s’essuyer les pieds sur le sang des soldats français » qui sont morts au Mali.
Selon Mme Florence Parly, les propos tenus par le Premier ministre malien à la tribune de l’ONU sont des accusations inacceptables et indécentes : « Il n’y a pas de désengagement français, je tiens à commencer par rétablir des contre-vérités. Quand on a 5.000  soldats et qu’on se désengage de trois emprises, et qu’on a l’intention d’en laisser encore plusieurs milliers, lorsqu’on déploie au Sahel des blindés dernier cri… Ce n’est pas l’attitude normale d’un pays qui a l’intention de s’en aller », a laissé entendre la ministre française des Armées qui semble révoltée par les propos de Dr Choguel Kokalla Maïga.

Au sujet de  la (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebEditorialMalijetPolitique
Ces derniers temps, « le bras de fer » est tendu entre Bamako et Paris. On assiste à des passes d’armes entre les autorités des deux pays. C’est dans cette ambiance tendue que la ministre française des Armées, Mme Florence Parly a décidé de réagir aux propos tenus par le Premier ministre...