Enfin on n’y est : le jour J, celui du grand oral ! C’est en effet ce vendredi après-midi 30 juillet 2021 que le Premier ministre, chef du gouvernement le Dr Choguel Kokalla MAÏGA sera devant le CNT pour décliner les grandes lignes du Plan d’action de son gouvernement ; conformément aux prescriptions de l’article 15 de la Charte de la Transition et à la promesse qu’il avait faite lors de sa nomination. Qu’est-ce que Choguel a dans sa besace comme recettes pour convaincre les membres du CNT de lui accorder sa confiance pour poser les bases du Mali nouveau pour les 8 mois restants ? Le Quotidien a pisté pour vous.

 

Conformément à l’engagement qu’il avait pris devant les Maliens, le 9 juin, de se soumettre dans six semaines à l’exercice républicain édicté par l’article 15 la Charte de la Transition, le Premier ministre de Transition, le Dr Choguel MAÏGA, a obtenu le feu-vert du Conseil des ministres jeudi dernier, 22 juillet, pour décliner le Plan d’action de son gouvernement devant le Conseil national de la Transition. Convoqué en session extraordinaire, le Conseil national de Transition devra entendre la déclinaison des principaux axes de ce plan d’action aujourd’hui.

Que propose Choguel MAÏGA ?
Réuni en session extraordinaire dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, le gouvernement a adopté le jeudi 22 juillet 2021 le Plan d’Action du Gouvernement de Transition 2021-2022.
Outre l’engagement du Premier ministre de se présenter devant le CNT dans le timing indiqué ci-dessus, la Charte de la Transition, en son article 15, instruit le Premier ministre d’élaborer et de présenter devant le Conseil national de la Transition un Plan d’action en cohérence avec les priorités définies dans la Feuille de Route. L’alinéa 2 de l’article 15 de la Charte est en fait une succédanée de l’alinéa 1er de l’article 78 de la Constitution du 25 février 1992 qui impose à chaque Premier ministre, l’élaboration d’un Programme ou d’une Déclaration de Politique Générale : «le Premier Ministre, après délibération du Conseil des Ministres engage devant l’Assemblée la responsabilité du Gouvernement sur son programme ou éventuellement sur une déclaration de politique générale ».
Conformément aux orientations du président de la Transition, Choguel MAÏGA a donc élaboré un Plan d’Action du Gouvernement à la suite de celui présenté par son prédécesseur devant le CNT le vendredi 19 février 2021.
En effet, les évènements socio-politiques du 24 mai derniers ont entrainé un changement dans la gouvernance de la Transition et imposé une nouvelle donne institutionnelle.
C’est dans ce contexte que le Président de la Transition, à l’occasion de la rentrée solennelle du gouvernement le 16 juin 2021, a donné ses orientations et annoncé les nouvelles mises à jour des missions de la Transition.
Celles-ci sont recentrées autour de principaux axes que sont : l’amélioration de la sécurité sur l’ensemble du territoire ; les réformes politiques et institutionnelles, la bonne gouvernance, la transparence et la réduction du train de vie de l’Etat ; la mise en œuvre intelligente et efficiente de l’Accord pour la Paix issu du processus d’Alger et l’organisation d’élections crédibles et transparentes aux échéances prévues.

Le Plan B
Selon le communiqué du Conseil des ministres, les nouvelles missions assignées au nouveau gouvernement sont en parfaite harmonie avec les orientations de la Charte et de la Feuille de route de la Transition adoptée en octobre 2020.
Ce document qui sera présenté au CNT est aussi le résultat de la synthèse des contributions des 25 départements ministériels, orientés et recentrées exclusivement sur les priorités de la Transition.
Second du genre après celui de son prédécesseur Moctar OUANE, le 19 février 2021, ce plan qui se veut pragmatique, concret et réalisable dans le temps imparti est, assure-t-on, à la Primature et dans les départements ministériels, un ensemble coordonné d’actions visant à atteindre dans un délai déterminé, des objectifs définis, avec des moyens identifiés et compatibles avec les équilibres macroéconomiques et financiers.
Le Plan d’action dit « Plan Choguel » est conçu autour des 4 axes majeurs conformément à la feuille de route adoptée par les concertations nationales de septembre dernier :
– Renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ;
– Réformes politiques et institutionnelles ;
– Organisation des élections générales ;
– Promotion de la bonne gouvernance et adoption d’un pacte de stabilité sociale.
Les critères qui ont prévalu au choix des actions retenues dans le plan d’action ont porté sur les priorités de la Transition, le temps imparti et leur pertinence.
Après l’adoption du Plan d’Action du Gouvernement par le Conseil national de Transition, le Premier ministre, le Dr Choguel MAÏGA, invitera les membres du Gouvernement, chacun en ce qui le concerne, à prendre les dispositions nécessaires pour la mise en œuvre efficace et efficiente des actions prévues.
Le plan d’Action du Gouvernement fera l’objet d’une évaluation trimestrielle. Promesses du Premier ministre M5 de Transition.

Par Sikou BAH

Source : Info-Matin

MaliwebPolitique
Enfin on n’y est : le jour J, celui du grand oral ! C’est en effet ce vendredi après-midi 30 juillet 2021 que le Premier ministre, chef du gouvernement le Dr Choguel Kokalla MAÏGA sera devant le CNT pour décliner les grandes lignes du Plan d’action de son gouvernement...