Le Président du Comité National de la Transition (CNT) vient de nommer 26 Conseillers, membres de son cabinet. Un effectif pléthorique, budgétivore, surtout inutile et survenant au moment où l’armée Nationale, engagée dans une guerre, manque cruellement de moyens. Et pis ! De graves accusations pèsent sur le Premier Conseiller de la part de l’ONU et des USA lesquels apercevront certainement en cette nomination, un geste de provocation.

Le cabinet du président du CNT est désormais composé, entre autres d’un Chef de cabinet : colonel Dassé Marico (la colonelisation se poursuit), des conseillers spéciaux : Mohamed Ould Mataly, Waly Mamady Diawara, Abdoul Wahab Touré, Ballaly Ould Cheibani, Mohamed Ibrahim Ag Attaher, Modibo Sow, Bréhima Silimana, des conseillers techniques, Abdoulaye Benson Diakité conseiller chargé des Relations Publiques , Alou Traoré conseiller chargé des Affaires Administratives, Moussa Coulibaly conseiller diplomatique, Ibrahima Konaté conseiller chargé des affaires économique et financière, Mme Gnana Madina Diarra conseiller en RH, Aissata Yaga Cissé conseiller aux affaires sociales, Moussa Bakhaga conseiller chargé des relations avec les organisations internationales et les organisations non gouvernementales, Almahady Moustapha Cissé, conseiller en communication, Bourama Coulibaly conseiller en santé.
Les Chargés de mission sont : Seydou Coulibaly Administrateur, Idrissa Koné Technicien du Tourisme, Oumar Traoré Réalisateur, Oumar Diallo Gestionnaire, Abdoulaye Karim Sanogo Animateur, Al Johari Ag Hamatou Juriste, Ibrahim Traoré Docteur en Médecine, Ahmed Ould Gale, Gestionnaire Mohamed Hamidou Maiga Juriste. (Ouf !)
A moins d’une année de la fin de la Transition, l’on s’interroge sur la l »opportunité de pareilles nominations.
Il ne s’agit pas d’une insulte seulement à l’égard des seuls Maliens au regard de la situation de guerre dans laquelle se trouve le pays avec les corollaires.
Il s’avère que le désormais Premier Conseiller en la personne de Mohamed Ould Mataly est accusé et recherché par les services spécialisés de l’ONU et des USA pour trafic de drogue.
Faut-il le rappeler ? Ces pays (les USA) et Organisation (l’ONU) se battent en ce moment aux côtés du Mali dans le cadre de sa survie tout court. Un véritable manque d’égard alors ! Une défiance diraient certains. Il s’agit, de notre point de vue, d’une belle farce qui ne manquera certainement pas de répercussion.

Batomah Sissoko

Source: Sphinx Mali

Maliwebmalijet comPolitique
Le Président du Comité National de la Transition (CNT) vient de nommer 26 Conseillers, membres de son cabinet. Un effectif pléthorique, budgétivore, surtout inutile et survenant au moment où l’armée Nationale, engagée dans une guerre, manque cruellement de moyens. Et pis ! De graves accusations pèsent sur le Premier...