Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) exprime sa plus vive préoccupation face au maintien en résidence surveillée de hauts responsables du régime de Transition issu du coup d’Etat du 18 août 2020 et arrêtés à la suite du coup de force militaire du 25 mai 2021. D’après des comptes rendus de presse non démentis à ce jour, des membres de leurs familles seraient aussi soumis à cette mesure privative de libertés.

 

La Direction Nationale du Parti de l’Avant-garde militante et révolutionnaire du Peuple malien rappelle aux autorités politico-militaires que la liberté d’aller et venir est garantie par la Constitution du 12 janvier 1992. En conséquence, elle insiste pour que les ex hauts responsables concernés, y compris l’ancien Président de la Transition et son Premier Ministre ainsi que les membres de leurs familles et d’autres cadres militaires recouvrent sans délai leur liberté de mouvement. Dans le même ordre d’idées, la CNAS-Faso Hèrè attire l’attention des autorités sur leur devoir régalien d’assurer la sécurité, en toutes circonstances, la sécurité de tous les citoyens maliens et de leurs biens, étant bien entendu que la levée de la mise en résidence surveillée ne saurait les absoudre de cette responsabilité constitutionnelle.

Les aléas des luttes pour le pouvoir ne sauraient remettre en cause le respect strict des libertés individuelles et publiques conformément aux principes et aux règles de l’Etat de droit.

Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun/chacune !

                 Bamako, le 12 juillet 2021

                Pour le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè

                 Le Secrétaire Général

                 Soumana Tangara    

MaliwebPolitique
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) exprime sa plus vive préoccupation face au maintien en résidence surveillée de hauts responsables du régime de Transition issu du coup d’Etat du 18 août 2020 et arrêtés à la suite du coup de force...