L’annonce du retrait progressif des troupes allemandes déployées au sein de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) d’ici à mai 2024 n’est pas synonyme de la « fin de l’engagement de l’Allemagne au Mali », selon Dietrich Pohl, l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali.

Dans un entretien accordé aux médias maliens, le vendredi 25 novembre 2022, à l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Mali, Dietrich Pohl, le représentant de la diplomatie allemande au Mali s’est exprimé sur le retrait des troupes allemandes déployées au sein de la Minusma.

Selon le diplomate allemand, l’annonce du retrait des militaires allemands a été faite dans « un esprit de partenariat.» « On a fait ça dans l’esprit d’un partenariat. On veut honorer nos engagements. On n’a annoncé clairement et très tôt ce qui va se produire et ça donne l’opportunité à tout le monde de se préparer et de s’organiser », a déclaré Dietrich Pohl. Malgré ce retrait, il n’est pas autant question de tourner le dos à la Minusma et au Mali. Pour le diplomate allemand, l’Allemagne va continuer avec ces appuis financiers au Mali . «Cette décision ne veut pas dire qu’on va tourner le dos ni à la paix, ni à la Minusma et ni au Mali. On va continuer avec les appuis financiers, on va rester un grand partenaire du système onusien. l’Allemagne est prête à continuer sa collaboration avec le Mali, à continuer sa coopération et son soutien sur beaucoup de plans», indique-t-il.

Dans le cadre de cette coopération, Dietrich Pohl a aussi annoncé la visite de Christine Lambrecht, la ministre allemande de la défense, en décembre prochain au Mali.

L’Allemagne compte retirer ses troupes du Mali d’ici à mai 2024, mettant fin à leur engagement au sein de la mission de l’ONU dans ce pays (Minusma), a annoncé, le mardi 22 novembre 2022, le gouvernement allemand. « Le gouvernement allemand a décidé aujourd’hui de proposer au Bundestag de prolonger pour la dernière fois d’un an, en mai 2023, le mandat de l’intervention de la Bundeswehr au Mali, afin que cette intervention prenne fin de manière structurée, après dix ans », a indiqué le porte-parole du gouvernement federal Steffen Hebestreit dans un communiqué. Actuellement, environ 1200 soldats allemands font partie de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) qui vise à stabiliser le pays.

Madiassa Kaba Diakité

Source: Le Républicain