Le roi marocain Mohammed VI effectue sa première visite officielle à Bamako, comme invité d’honneur du président de la République malienne, Ibrahim Boubacar Keita, pour son investiture, une première dans les relations diplomatiques du Maroc avec le Mali.

investiture-ibrahim-boubacar-keita-ibk-accolades-sar-roi-mohamed-6-VI-maroc-aeroport-senou

Selon la presse marocaine, cette visite permettra de renforcer l’axe de coopération Rabat-Bamako. Elle note qu’il y a quelques jours, le roi a décidé d’envoyer une aide humanitaire au peuple malien éprouvé par la crise. En plus de l’aide humanitaire, le roi marocain a également ordonné le déploiement d’une mission médicale spécialisée dans la capitale malienne et la mise en place d’un hôpital militaire de campagne au profit de la population malienne. Toutes les installations requises pour la réussite de cette opération humanitaire sont mises en place, avec à l’appui des équipements médicaux de pointe dont un laboratoire, un bloc opératoire avec un service de réanimation, des sites d’anesthésie générale et un service d’urgence. Outre ces services, les patients ont droit à des lots de médicaments en fonction de leur pathologie.

 

Les relations maroco-maliennes portent sur l’échange entre leurs services de renseignement, une coopération militaire et aussi un appui diplomatique du Maroc. Le Maroc organise plusieurs stages pratiquement tout le temps et dans tous les domaines d’activités pour le renforcement des capaciptés des ressources humaines qu’il s’agisse des civils ou des militaires.

 

En 2012, le Mali a connu une crise sans précédent et unique dans l’histoire de cet Etat. Le Maroc a été parmi les premiers à affirmer solennellement et officiellement son attachement à l’unité de ce pays ainsi qu’à son intégrité territoriale. Sur le plan diplomatique, en présidant le Conseil de sécurité durant le mois de décembre 2012, le Maroc a mené une vraie campagne pour l’adoption des résolutions qui ont enclenché tout le processus actuel de normalisation. Le 16 juillet 2013, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une nouvelle déclaration présidentielle sur la région du Sahel présentée par le Maroc. Cette déclaration appelle au renforcement de la coopération et de la coordination interrégionale en vue d’établir des stratégies inclusives et efficaces pour lutter contre le terrorisme, le crime transnational organisé et la prolifération des armes dans cette région sensible du monde.

 

Sur un autre registre, le Maroc continue de placer le Mali au centre de ses interventions sur l’échelle africaine en faveur d’une coopération bilatérale distinguée, pérennisant les relations commerciales et économiques entre les deux parties au bénéfice d’un partenariat « Sud-Sud » et « gagnant-gagnant ». Le Maroc est le premier investisseur africain au Mali avec une présence très remarquée dans le secteur des télécommunications (Maroc télécom est co-propriétaire de la SOTELMA) et le secteur de la banque avec la présence du groupe Attijariwafa Bank à la BIM S.A.

 

Pour rappel, les relations commerciales entre le Maroc et le Mali sont régies par l’Accord commercial signé à Rabat le 17 septembre 1987. Un accord commercial et d’investissement a été négocié avec l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (UEMOA). A noter que le Mali est également éligible à l’Initiative marocaine en faveur des PMA (Pays moins avancés) d’Afrique qui prévoit l’octroi de préférences tarifaires pour une liste de produits originaires de ces pays. De même, lors des Conférences des donateurs de janvier 2013 à Addis-Abeba et du mois de mai à Bruxelles, le Maroc a naturellement marqué sa présence et apporté ses contributions au Mali.

 

En matière de formation des cadres, le Maroc offre une centaine de bourses aux Maliens qui poursuivent leurs études au Maroc aussi bien dans les universités publiques et privées que dans les écoles et les centres de formation.

S YATTARA

SOURCE: L’Informateur

Mali-web.orgCoopération
Le roi marocain Mohammed VI effectue sa première visite officielle à Bamako, comme invité d’honneur du président de la République malienne, Ibrahim Boubacar Keita, pour son investiture, une première dans les relations diplomatiques du Maroc avec le Mali. Selon la presse marocaine, cette visite permettra de renforcer l’axe de coopération...