Washington et Bamako ont procédé, à la signature d’un accord de financement de 148,5 millions de dollars soit (101 milliards de FCFA), dans le cadre de l’aide au développement, a annoncé mardi, l’ambassade des États-Unis au Mali dans un communiqué.

« Ce financement va couvrir de nouvelles activités et celles en cours dans les domaines de la santé, de la gouvernance, de l’agriculture et de l’éducation de base », explique la même source.

Le document souligne que « le 19 septembre dernier, le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale, Abdoulaye Diop et la directrice de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) au Mali, Miriam Lutz, ont signé un amendement à l’accord d’aide au développement entre les États-Unis et le Mali, représentant un nouveau financement de 148,5 millions de dollars (soit 101 milliards de FCFA) ».

La représentation diplomatique américaine à Bamako explique que « Ce montant s’ajoute aux plus de 250 millions de dollars (soit 170 milliards de FCFA) que les États-Unis ont accordé au Mali à travers l’USAID au cours de l’année écoulée, y compris 90 millions de dollars (soit 61 milliards de FCFA) en aide humanitaire vitale pour les Maliens qui en ont le plus besoin ».

Le communiqué note que « ce nouveau financement permettra directement à 300 000 familles d’agriculteurs de bénéficier d’engrais et de semences améliorées afin de renforcer la capacité du pays à pouvoir nourrir sa population sans avoir à dépendre d’importations onéreuses », expliquant qu’« une partie de cette aide est déjà perceptible sur le terrain avec la distribution par l’USAID de 1,2 million de sacs de 500g de farine enrichie à plus de cinq mille femmes enceintes et allaitantes et 30 000 jeunes enfants ».

« Cet appui permettra de lutter contre la malnutrition aiguë en période de soudure dans certaines localités les plus touchées au centre du Mali », précise le communiqué.

La partie américaine explique que « la signature de cet accord d’aide au développement, représente l’engagement indéfectible des États-Unis en faveur d’un Mali plus pacifique et plus prospère qui dirige son propre développement ».

Source : Anadolu Agency