La Coordination Nationale de Soutien à la Transition (CNST) a lancé officiellement ses activités à travers une cérémonie tenue, le dimanche 29 août 2021, au Mémorial Modibo Keïta de Bamako. L’un des objectifs de la CNST est d’œuvrer pour une réussite totale de la transition à travers un soutien politique et populaire. Ladite cérémonie s’est tenue en présence du Président de la CNST, Ladji Dembélé, des membres du Conseil national de transition (CNT) dont Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, des Maliens de l’extérieur et d’autres personnalités.

Après l’exécution de l’hymne national du Mali par les Pionniers, il y a eu l’allocution des uns et des autres, dont la représentante des femmes de Kati, Mme Bagayoko Mariam Coulibaly, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun  du CNT, qui ont tous exprimé leur soutien à la transition en cours au Mali. « Les récentes crises sociopolitiques, institutionnelles et sécuritaires ont contribué à la fragilisation de notre tissu social et notre unité nationale. Cette situation nous a permis de prendre conscience que, plus que jamais, nous avons besoin de dépasser nos différences et nous consacrer à ce qui nous unit. C’est pourquoi, nous, organisations de la société civile, forces politiques et personnalités, avons décidé de créer une Coordination nationale de soutien à la transition (CNST) pour rassembler toutes les forces vives de la nation qui se  soucient du devenir du pays », révèle le Manifeste de la  Coordination Nationale de Soutien à la Transition (CNST) lu par son président, Ladji Dembélé. Avant d’ajouter que la CNST est composée de 48 regroupements d’associations et de mouvements qui œuvrent pour le développement du Mali. Selon Ladji Dembélé, la CNST se fixe comme objectifs d’œuvrer pour une réussite totale de la transition à travers un soutien politique et populaire ; d’accompagner les forces armées et de sécurité afin de recouvrer l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Etat en tout temps et en tout lieu ; d’œuvrer pour une paix durable et une réconciliation nationale ; de lutter contre la mauvaise gouvernance et la corruption ; d’œuvrer pour une participation citoyenne des Maliens établis à l’extérieur dans la gestion des affaires du pays ; de veiller à une organisation des élections transparentes, crédibles et inclusive. Il a fait savoir que la CNST se positionne en rassembleur, en sentinelle permanente contre la mauvaise gouvernance et en une force de propositions pour les autorités de la République. « Nous sommes déterminés à faire nôtre toutes les solutions idoines qui conduisent au Mali Koura. Cela est notre responsabilité et notre devoir, aussi bien, pour nos ancêtres que pour les générations à venir. Dans un passé récent, nous avons vu ce Mali vert, rayonnant où il fait bon vivre. Aujourd’hui, nous voyons un Mali rouge qui pleure du sang de ses fils. Alors, nous sommes condamnés à nous mettre ensemble pour accompagner nos forces armées et de sécurité pour recouvrer notre intégrité territoriale. Pour l’honneur et la dignité retrouvée, nous ne voyons qu’un Mali, le Mali Koura fidèle à notre espérance », a conclu le président de la CNST, Ladji Dembélé.

Aguibou Sogodogo

Source: Le républicain

MaliwebPolitique
La Coordination Nationale de Soutien à la Transition (CNST) a lancé officiellement ses activités à travers une cérémonie tenue, le dimanche 29 août 2021, au Mémorial Modibo Keïta de Bamako. L’un des objectifs de la CNST est d'œuvrer pour une réussite totale de la transition à travers un soutien...