Modibo Doumbia, économiste-gestionnaire, dit être victime d’un acte d’expropriation abusive, d’abus d’autorité, d’intimidation. L’homme mis en cause, n’est autre qu’un garde (militaire) qui siégeait dans le «défunt» Comité en charge du Suivi et de la Réforme de l’armée. Il s’appelle Sounkalo Coulibaly ; il est capitaine à la Garde nationale du Mali. Par une lettre envoyée au chef d’état-major de la Garde nationale, Modibo Doumbia explique comment le capitaine Coulibaly «l’a spolié de sa Toyota Prado». Il a par ailleurs adressé une correspondance au  Procureur de la République, près le Tribunal de la Commune III du District de Bamako et une autre au président de l’Association malienne des Droits de l’Homme. Lisez ci-dessous la lettre qu’il a envoyée au chef d’état-major de la Garde nationale du Mali.

officiers maliens sanogo

Monsieur Modibo Doumbia                          Bamako le 02 août 2013

Economiste gestionnaire                                                                       

Tél : 00223 69 88 83 05

Bamako  (Mali)

 

Objet : Dénonciation d’un acte d’expropriation abusive, d’abus d’autorité,                         d’intimidation et de détention frauduleuse du bien d’autrui.

 

A   Monsieur le Chef d’Etat Major de la Garde Nationale

 

Monsieur Le Chef d’Etat Major,

«Au nom du Dieu clément et miséricordieux.» Que son salut soit sur tous ceux qui, honnêtes et sincères, cherchent de tout leur cœur le Dieu unique, éternel, le Souverain Bien, et qui par sa grâce s’efforcent de lui soumettre leur vie.

Monsieur le Chef d’Etat Major,

 

La vérité ne disparaît pas, comme  le diamant, elle demeure  inaltérable au contact de n’importe quelle matière : elle peut être cachée, voilée, méconnue, incomprise, elle n’en demeure pas moins éclatante ; débarrassée de sa gangue, éblouissante, elle ruisselle de gloire et de splendeur. N’est-il pas de logique que le voisin auquel on exige le respect de notre bien ait également le droit de nous réclamer par conséquent son dû ?

 

En effet je viens par la présente vous informer que depuis le 19 Août 2012, je suis l’objet d’une expropriation abusive et d’un abus d’autorité indescriptible de la part du Capitaine Sounkalo Coulibaly (tél : 00223 76 36 40 84) de la Garde Nationale actuellement en service au Comité en charge du Suivi et de la Réforme.

 

Le Capitaine Sounkalo Coulibaly, en violation flagrante des lois sur la propriété privée en République du Mali, s’est arrogé le droit d’extorquer ma voiture personnelle dont voici les caractéristiques : Genre : VP, Marque : TOYOTA, Type : LAND CRUISER (PRADO, couleur blanche), N° Série dans le type : JTEBZ 29 J 600034395, Source d’énergie : GO, Puissance 11 CV, Carrosserie : BREAK. Depuis douze (12) mois, il en jouit illégalement comme de sa propre propriété, sous le prétexte fallacieux de présomption que mon véhicule ferait partie du patrimoine de l’Etat malien.

 

Pour atteindre ses objectifs, l’ambitieux est poussé vers toutes sortes de malhonnêteté. Faire de l’intimidation, ne pas se contenter de son avoir, envier celui d’autrui, courir derrière des chimères, comme le fait le Capitaine Sounkalo Coulibaly, sont des signes de désordre et de confusion qui risquent de dégénérer en contestations violentes. L’histoire contemporaine nous enseigne que les disputes, les haines, les guerres, et les procès n’ont souvent pas d’autres motifs.

 

Pareil comportement de la part d’un officier, vous conviendrez avec moi, n’honore point notre armée et déteint particulièrement sur sa Garde Nationale, qui est à l’avant-garde de tous les combats pour assurer notre sécurité et celle de nos biens.

 

Monsieur le Chef d’Etat Major,

Toutes mes tentatives (à l’amiable) pour récupérer mon véhicule des mains du sieur Sounkalo Coulibaly sont demeurées vaines. Au vu de ce qui précède, je viens donc solliciter votre implication en tant qu’autorité militaire pour la prise de dispositions règlementaires nécessaires afin que je puisse enfin rentrer dans mes droits.

 

Dans l’attente d’une suite favorable à mon cri du cœur, je vous prie de recevoir l’expression de mes sentiments de respect et de considération.

 

Modibo  DOUMBIA

 

Ampliations :

Ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civil……1

Chef d’Etat Major  Général des Armées………………………………..1

Chef d’Etat Major de l’Armée de terre ………………………………..1

Chef d’Etat Major de la Gendarmerie…………………………………..1

Directeur Nationale de la Gendarmerie……………………………….1

Procureur de la République

Près Tribunal de la Commune III du District de Bamako

Source: Le Reporter