Le coordinateur destitué de l’espoir Mali kura, Cheick Oumar Sissoko a animé un point-presse, le samedi 14 mai 2022. Une rencontre mise à profit pour faire le bilan de la lutte d’EMK ainsi que la proposition pour la réussite de la transition. Une réussite qui passe par la révocation de Choguel comme le fait croire Cheick Oumar Sissoko. 

 

14 mai 2020-14 mai 2022, Espoir Mali Kura a 2 ans d’existence. Un anniversaire qui se tient à un moment où des tensions s’éveillent au sein d’EMK. Des voix se lèvent contre le coordinateur, Cheick Oumar Sissoko. Ses détracteurs avaient exprimé sa destitution lors d’une sortie médiatique. Une idée mal conçue par SON clan. ‘’Le comité de pilotage d’EMK a appris avec beaucoup de surprise, l’existence d’un noyau d’individus qui s’arrogent un droit de propriété sur notre organisation. EMK n’est pas une entreprise privée capitalistique aux actions détenues par quelques individus. On croit rêver !!!’’ disait Cheick Oumar Sissoko.

Ce dernier pointe un doigt accusateur sur Choguel, un de ses compagnons de lutte contre le régime d’IBK.  ‘’Ni Bouba Traoré prétendument président par intérim du comité stratégique, chargé de mission à la primature, ni Tiémogo Maiga, ni Aliou Sankaré Bidy, ni Ramos sorti des bois, ni Kader Maïga, conseiller très spécial de Choguel, ni Ikassa Maiga fut ce-t-il ministre du gouvernement choguel, ni Choguel, leur mentor, n’empêcheront EMK de suivre sa voie, son combat pour une transition réussie’’, a fait croire Cheick Oumar Sissoko. Selon lui, seule une assemblée générale peut déterminer la structure dirigeante d’EMK.

S’agissant de la transition, EMK de Cheick Oumar Sissoko estime qu’elle n’est pas sur la bonne voie et exige une 3ème étape de rupture.  Une rupture qui veut dire la révocation de Choguel de la Primature car son bilan est jugé sombre par EMK. ‘’ Hormis la question de la sécurité, rien n’a changé et pire, on continue à protéger les voleurs, les corrompus’’, affirme Cheick Oumar Sissoko. Pourtant, dit-il, une des raisons fondamentales de la destitution de l’ancien régime était la rupture avec les pratiques de la corruption, de gabegie, d’accaparement illégal des biens publics, de népotisme.

Il estime qu’au lieu de faire face aux défis majeurs, Choguel s’en est donné à d’autres missions. ‘’Les errements ont continué, l’accent de souveraineté du début de mandat n’a pas résisté à la mythomanie, à la logomachie de l’homme faites de volonté affichée de diviser notre peuple, d’affaiblir M5, EMK, la classe politique et les jeunes’’, dit-il.  Si la transition de rupture ne devient pas une réalité, EMK projette un appel de mobilisation contre le pouvoir comme le stipule Cheik Oumar Sissoko.

Partant de ces dérives susdites EMK de Cheick Oumar Sissoko propose la mobilisation de tous les moyens matériels et immatériels du pays pour gagner la guerre, une gouvernance vertueuse mettant fin à la corruption et à l’impunité. Aucune réforme ne pourra améliorer la gouvernance sans la sanction de la faute et la récompense du mérite. EMK propose également dans le cadre d’une économie de guerre, reprendre en main l’économie nationale.

Bissidi SIMPARA

Source : L’Alerte

MaliwebPolitique
Le coordinateur destitué de l’espoir Mali kura, Cheick Oumar Sissoko a animé un point-presse, le samedi 14 mai 2022. Une rencontre mise à profit pour faire le bilan de la lutte d’EMK ainsi que la proposition pour la réussite de la transition. Une réussite qui passe par la révocation...