«  L’année 2012 par les événements douloureux qui l’ont caractérisé, impose à l’élite malienne dont nous sommes partie intégrante d’organiser son propre procès ». C’est en ces termes sans équivoque que Ibrahim Ag Idbaltanat, Président de l’Association pour la consolidation de la paix, le développement, la promotion et la protection des droits humains (TEMEDT), a introduit ses propos le 6 mars 2013, lors de la cérémonie d’ouverture de la rencontre semestrielle du Bureau national de TEMEDT, au Campement Kangaba.mnla ancardine touareg

Après avoir indiqué que «  L’année 2012 par les événements douloureux qui l’ont caractérisée impose à l’élite malienne dont nous sommes partie intégrante d’organiser son propre procès », le Président de TEMEDT, n’est pas passé par quatre chemins pour situer la responsabilité. Selon lui, « c’est l’échec de l’élite malienne qui a permis tout ce qui est arrivé et qui continue d’ailleurs ». Il a indiqué que « depuis plus d’un an des innocents meurent, sont violées, spoliés, humiliés parce que ceux qui doivent prévenir de telles tragédies, ont été insouciants ».

Tout compte fait, il a rappelé que  TEMEDT dès sa création s’est donnée pour vision une société où la constitution du Mali et la déclaration universelle des droits de l’homme sont respectées avec comme principes : « le rejet de toute forme de revendication par la violence pour atteindre ses objectifs quelque soient leur pertinence au profit du dialogue et des concertations et l’attachement à la légalité Républicaine ». Selon lui, aujourd’hui, la patrie est en danger. Mais, qu’à cela ne tienne, il a indiqué qu’il croyait au génie du Peuple malien et est persuadé qu’une solution malienne sera trouvée dans les prochaines semaines. Après avoir indiqué que TEMEDT est résolument engagée à apporter sa contribution pour que le Mali retrouve la paix et la stabilité, Ibrahim Ag Idbaltanat a rappelé que leur combat est celui de la lutte pour l’éradication de l’esclavage et les discriminations de toutes sortes entre les êtres humains.

« En portant le débat sur ces pratiques au grand jour, TEMEDT constitue un espoir pour tous ceux qui subissent les conséquences psychologiques, économiques, sociales, politiques et culturelles d’un système de gouvernance politique en faillite caractérisé par la corruption, le clientélisme, la compromission, la démission et le silence », a-t-il déclaré. Avant de rappeler les activités menées par TEMEDT depuis janvier 2012. Ce sont : Une action de plaidoyer pour l’adoption d’une loi criminalisant la pratique de l’esclavage, implication dans tous les débats organisés dans le cadre de la gestion de la crise du nord, des appuis aux victimes libérées de l’esclavage, appui aux groupements féminins pour des activités génératrices de revenues. Cette rencontre qui se tient grâce à l’appui de la Fondation Rosa Luxemburg, sera une opportunité pour les responsables de TEMEDT venus de toutes les contrées maliennes pour évaluer le programme d’activités déjà exécuté.

Assane Koné

MaliwebPolitique
«  L’année 2012 par les événements douloureux qui l’ont caractérisé, impose à l’élite malienne dont nous sommes partie intégrante d’organiser son propre procès ». C’est en ces termes sans équivoque que Ibrahim Ag Idbaltanat, Président de l’Association pour la consolidation de la paix, le développement, la promotion et la protection...