Les axes prioritaires du Plan d’Action du Gouvernement (PAG), les Assises Nationales de la Refondation (ANR) et l’Organe Unique de Gestion des Elections étaient au centre d’une rencontre entre le Gouvernement de la Transition et les partis politiques hier, lundi 06 septembre 2021, au Centre International de Conférence de Bamako (CICB). A cette occasion, le débat était houleux entre les deux parties  qui ne partagent pas les mêmes idées, alors que nous ne sommes qu’à six mois de la fin de la Transition.

A cette occasion, étaient face aux partis politiques, le ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, M. Ibrahim Ikassa Maïga, le ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Lieutenant-colonel, Abdoulaye Maïga, la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des Réformes Politiques et Institutionnelles, Mme Fatoumata Sékou Dicko.

Selon des formations politiques, les grands axes du PAG n’ont pas besoin de réformes constitutionnelles. Les uns et les autres ont insisté sur le problème de temps, alors qu’il ne reste que six mois pour clôturer la Transition. Aux dires de certains, aujourd’hui le pays est en voie de disparition, le peuple est disloqué. L’accord d’Alger n’est qu’une camisole de force. Le débat s’impose à tous les niveaux.

Des participants ont mentionné qu’il faut que la Transition évite d’adopter comme démarche : « vouloir faire tout, (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Les axes prioritaires du Plan d’Action du Gouvernement (PAG), les Assises Nationales de la Refondation (ANR) et l’Organe Unique de Gestion des Elections étaient au centre d’une rencontre entre le Gouvernement de la Transition et les partis politiques hier, lundi 06 septembre 2021, au Centre International de Conférence de...