Alors que le Mali traverse une rude période due aux sanctions économiques et financières infligées par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)  et l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le gouvernement avait adopté lors d’un conseil supérieur de la défense tenu  le vendredi 14 Janvier dernier,  un plan de riposte pour contrer ces mesures. Selon le Colonel Abdoulaye MAÏGA, porte-parole du gouvernement, ce plan « exhaustif » consiste à « prendre en compte les priorités et les préoccupations de nos populations en termes d’approvisionnement en produits de première nécessité », tout en précisant qu’il s’agit d’un « Plan transversal qui comporte plusieurs composantes : des questions diplomatiques, géopolitiques, économiques et financières ainsi que des questions sociales ».

C’est donc pour une mise en œuvre efficiente de ces mesures qu’une forte délégation conduite par le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale , Abdoulaye Diop,  est en déplacement depuis hier lundi 17 janvier en Guinée Conakry avant de se rendre en Mauritanie ou elle rencontrera le chef de l’Etat, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.  Selon nos informations (…)

AWA CHOUAIDOU TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebDiplomatie
Alors que le Mali traverse une rude période due aux sanctions économiques et financières infligées par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)  et l’Union Economique Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), le gouvernement avait adopté lors d’un conseil supérieur de la défense tenu  le vendredi 14 Janvier...