Dans une déclaration du 10 janvier 2022, Dr Ainéa Ibrahim Camara du Mouvement républicain Faso Dambé informait les Maliens, l’Armée, les travailleurs, les enseignants, les élèves et étudiants de l’incapacité de la Transition à gérer le pays. A ses dires, il n’y a pas de paix au Mali. Les populations souffrent de pauvreté. Il a demandé à Assimi Goïta, au Premier ministre Choguel Kokalla Maïga et au gouvernement de démissionner car, d’après lui, ils n’ont pas été élus.  Ils sont venus au pouvoir par la force. Il a invité la Transition à organiser les élections pour que le peuple malien puisse choisir ses dirigeants dans la paix.

 

” 18 mois ont été accordés à la Transition. Et Assimi Goïta a prêté serment 2 fois pour dire qu’il n’ajoutera pas un jour à la Transition. Proposer 5 ans pour la Transition est une aberration. Assimi, si tu aimes le pays, il faut démissionner. Nous ne serons pas d’accord que tu ajoutes un conflit au conflit existant. A partir de ce 10 janvier 2022, nous ne reconnaissons pas Assimi Goïta comme président de la Transition du Mali. Et les Maliens sortiront massivement pour le prouver et mettre une nouvelle Transition sur place. Composée de patriotes maliens, cette Transition aura 6 mois pour organiser les élections, soit les élections législatives en 3 mois et communales et 3 autres mois pour les élections présidentielles. Nous demandons aux Maliens épris de paix de se rassembler. Je salue les forces armées, les docteurs. Assimi Goïta, il faut démissionner pour céder ta place à une nouvelle transition composée de patriotes”.

S.Doumbia

Source : Aujourd’hui-Mali

MaliwebPolitique
Dans une déclaration du 10 janvier 2022, Dr Ainéa Ibrahim Camara du Mouvement républicain Faso Dambé informait les Maliens, l’Armée, les travailleurs, les enseignants, les élèves et étudiants de l’incapacité de la Transition à gérer le pays. A ses dires, il n’y a pas de paix au Mali. Les...