Les candidatures aux élections présidentielles prochaines s’annoncent de plus en plus au Mali. Après l’annonce il y a quelques semaines de celle de l’homme d’affaire Seydou Coulibaly, PDG du Bureau d’études CIRA Mali et celle de Tiémoko Sangaré, président de l’Adema-PASJ . Des voix s’élèvent de plus en plus pour réclamer la candidature à la prochaine présidentielle du Colonel Assimi Goïta, vice président de la transition. Cette candidature a t-elle une chance d’aboutir malgré les interdictions érigées dans la charte de la transition ? Quelles peuvent être ses conséquences sur la gestion de la transition et la transparence des Élections ?

 

Source: studiotamani

MaliwebPolitique
Les candidatures aux élections présidentielles prochaines s'annoncent de plus en plus au Mali. Après l'annonce il y a quelques semaines de celle de l'homme d'affaire Seydou Coulibaly, PDG du Bureau d’études CIRA Mali et celle de Tiémoko Sangaré, président de l’Adema-PASJ . Des voix s’élèvent de plus en plus...