L’émergence économique du Mali à travers les ressources minières, tel semble être la vision et la détermination d’Aliou Boubacar Diallo. Une détermination voire un engagement qui se matérialise par l’investissement colossale pour la recherche et l’exploitation de l’hydrogène sont des parfaites illustrations.

Faire rayonner le Mali dans le concert des nations à travers la recherche et l’exploitation de ressources minières tel semble être l’engagement et la détermination d’Aliou Boubacar Diallo homme politique et homme d’affaire.  Après son exploit dans la production de l’or avec ‘’Wassoul or’’, Aliou Booubacar Diallo s’est engagé dans la recherche et l’exploitation de la nouvelle énergie (Hydrogène). Une ressource qui permettra de fournir l’énergie sans aucune émission de CO2 qui d’ailleurs doit être réjouissant surtout que le monde s’active pour la réduction des gaz à effet de serre.  Plus de 21 milliards de dollars USse trouvent  investis dans ce projet sous le leadership d’Aliou Boubacar Diallo selon le dernier rapport de qualification 51-101 et une capitalisation de près de 100 milliards de dollars US. Du point de vue géologique, une quantité considérable d’hydrogène est découverte pouvant faire le Mali un des leaders dans ce domaine. Selon Aliou Boubacar Diallo cette découverte d’hydrogène naturel permettra au Mali de dépasser dans les jours à venir le Qatar. L’engagement et la détermination d’Aliou Boubacar Diallo dans ce domaine est sans faille « Ce projet d’hydrogène naturel va inscrire durablement le Mali dans la transition énergétique et permettre ainsi le développement durable du pays. En la matière, …mon engagement pour faire du Mali un grand producteur d’hydrogène est resté intact » a laissé entendre Aliou Boubacar Diallo. Pour se faire l’homme d’affaire chevronné a fait appel aux investissements privés local. « Le développement économique et social du Mali se fera par l’implication des opérateurs économiques privés maliens dans la mise en valeur de notre secteur minier et gazier…, dont les effets d’entraînement se ressentiront sur tous les autres secteurs de l’économie nationale. Nous vivons dans un monde mondialisé où l’interdépendance et la mutualisation de nos efforts et de nos moyens sont les seules capables de nous aider à relever les défis multidimensionnels du moment (sécuritaire, économique et sanitaire) ». Pour la réussite du challenge de l’exploitation des ressources naturelles, l’accent particulier doit être mis sur la formation afin de mettre à la disposition des sociétés d’exploitations.

Lire la Suite Sur Mali24