Exactement dix jours après la tenue du sommet extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO ( Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest) sur  la situation du Mali et de la guinée Conakry, l’organisation ouest africaine a publié la liste des personnalités maliennes  sanctionnées. Ces sanctions ayant pour but de « créer une atmosphère favorable au retour de l’ordre constitutionnel et a l’état de droit ainsi qu’au maintien de la paix et de l’intégralité territoriale du Mali »  sont entrées en vigueur depuis le 07 novembre dernier  date de la signature de la décision.

 

Au total sur les 149 personnalités maliennes, on compte l’ensemble des membres du Conseil National de Transition (CNT) et la quasi-totalité des membres du gouvernement. Quasi-totalité car contre toute attente, le président de la transition colonel Assimi Goïta et le ministre des affaires étrangères Abdoulaye Diop ne figurent pas sur cette liste. Sans aucune explication officielle donnée pas l’organisation, il semblerait que la CEDEAO veuille tout de même laisser une « porte de sortie » aux autorités. Ultime chance avant le sommet fatidique prévu le 12 décembre prochain.

Deux sanctions et non des moindres ont été imposées à ces 149 personnes. Il s’agit du(…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LE « NOUVEL HORIZON » DU VENDREDI 19 NOVEMBRE 2021

AWA CHOUAIDOU TRAORE

Source : NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Exactement dix jours après la tenue du sommet extraordinaire de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO ( Communauté économique des états d’Afrique de l’Ouest) sur  la situation du Mali et de la guinée Conakry, l’organisation ouest africaine a publié la liste des personnalités maliennes  sanctionnées. Ces sanctions...