Le président de la transition, le colonel Assimi Goïta appelle les Maliens à défendre la Patrie lors des festivités de la 62 ème anniversaire de l’indépendance du Mali, le jeudi 22 septembre 2022. Le chef de l’État avait comme invité d’honneur, le président de la Guinée Conakry, le colonel Mamady Doumbouya.

Le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOÏTA a d’abord respecté la tradition en procédant, dans la matinée de ce jeudi, à un dépôt de gerbe de fleurs au monument de l’indépendance. Ensuite, il s’est rendu au Génie militaire pour célébrer la fête d’indépendance du Mali. Après les défilés militaires, le chef de l’État a tenu son discours. Dans ses propos liminaires, le président de la transition a remercié son homologue de la Guinée, Mamady Doumbouya pour son soutien et le soutien de son peuple au Mali. Il a aussi rendu un grand hommage au père de l’indépendance, le président Modibo Keita et ses fidèles compagnons qui ont lutté pour l’indépendance du Mali. Selon le président Goïta, la défense et le respect de la souveraineté est un devoir de génération. « Aujourd’hui, il est de notre devoir de défendre cette souveraineté qui passe forcément par le processus de la refondation qui se repose sur quatre piliers, notamment l’homme comme premier pilier. Ce processus doit aboutir à un Malien patriote, un Malien intègre, un Malien engagé pour défendre les intérêts du peuple malien », a indiqué le chef de l’État malien. Et d’ajouter : « Le deuxième pilier, c’est de bâtir une armée solide, une armée qui est en mesure, capable d’intervenir en tout temps, en tout lieu et en toutes circonstances. Et le troisième pilier, c’est un État bien gouverné, un Mali débarrassé de toutes les corruptions, un Mali débarrassé d’injustice, un Mali développé. Et le quatrième pilier, c’est la cohésion, l’union autour des idéaux de la refondation ». Enfin, il a une fois de plus remercier tout le peuple malien pour sa résilience et son soutien.
Par ailleurs, le président de la Guinée Conakry, le colonel Mamady Doumbouya a déclaré qu’il est venu à Bamako à côté de son frère, le président Assimi Goïta pour fêter l’indépendance du Mali et accompagner le peuple malien qui est un peuple frère. « La Guinée et le Mali constituent deux poumons dans un même corps. Pour moi, il est important d’être à Bamako pour fêter l’indépendance du Mali avec les frères Maliens », a expliqué l’homme fort de la Guinée Conakry.

Falaye Sissoko

Source: Canard déchainé