Les membres de l’équipe gouvernementale de Choguel Kokala Maïga ne sont pas tous des personnalités recommandables, mais il y a quelques figures respectables. Des gens droits, selon leur entourage, aux caractère bien trempé parfois, donnent de l’espoir aux Maliens.

 

On ne peut pas parler de ces ministres qui comptent sans évoquer le nom du Prof. Amadou Keïta, le ministre de l’enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Qui ne se souvient pas de la polémique déclenchée par cet ancien directeur de l’Ecole nationale d’administration (ENA).
Il a préféré démissionner de la direction de cette école prestigieuse en 2018 lorsque l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a voulu annuler les résultats du concours d’entrée dans l’école en question. Amadou avait préféré jeter l’éponge que d’accepter le tripatouillage que l’ancien Premier ministre voulait faire dans le but de faire passer au concours des proches et militants de son parti.
Autre figure emblématique du gouvernement de Choguel, c’est le ministre de la Justice, Mamadou Kassogué. Ce dernier traîne la réputation d’un dur à cuir, le magistrat incorruptible. Contrairement à beaucoup de ses collègues, il conduisait une Mercedes 190 lorsqu’il a été nommé procureur de la République. Il aurait pu s’offrir des grosses cylindrées en profitant des pots de vin et acquérir des biens douteux.
Les Maliens nourrissent l’espoir de voir des changements grâce à l’engagement de ce syndicaliste qui a été révélé au public par l’ancien ministre de la Justice Malick Coulibaly. Pour certains, la stabilité politique du Mali dépendra de la diligence du garde des sceaux à trouver les bases juridiques pour couvrir les auteurs du coup d’Etat.
S’agissant des femmes, la présence de Founè Coulibaly, la jeune dame révélée par le Front pour la défense de la République(FDR) rassure. Ministre en charge de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, elle est dans le gouvernement au nom de la coalition fondée par Dr. Oumar Mariko, le fondateur de SADI. Le caractère trempé de la jeune dame laisse espérer qu’elle ne manquera pas au devoir qui lui a été enseigné par son coach socialiste. Elle sortira la tête si elle se fait coacher par une équipe et si elle accepte de mettre au-dessus de la mêlée. On apprend déjà de source proche, qu’elle faisait avec professionnalisme son travail au sein de la CANAM. Très jeune mais très cultivée et engagée, on pourra compter sur elle donner un nouvel élan à la promotion féminine.
Dieminatou a dirigé avec bravoure et sérieux la caisse malienne de sécurité sociale. Son passage a été remarquable et salutaire. Elle a rénové avec les passionnaires qui ne sont plus obligés à faire le rang devant les banques ou à se déplacer vers les grandes villes. Ils ont leur pension à la fin de chaque mois avec Orange Money avec les frais de retrait.
La liste du gouvernement est longue, mais les figures qui inspirent confiance ne sont pas nombreuses. Il faudra attendre le reste des ministres à l’œuvre pour les juger. Ce qui est sûr, il faudra une surveillance rigoureuse de la part du Premier ministre pour mettre au pas certains ministres. Ceux qui doivent leurs postes aux colonels pourraient échapper à son pouvoir.

Source : 223 infos

MaliwebPolitique
Les membres de l’équipe gouvernementale de Choguel Kokala Maïga ne sont pas tous des personnalités recommandables, mais il y a quelques figures respectables. Des gens droits, selon leur entourage, aux caractère bien trempé parfois, donnent de l’espoir aux Maliens.   On ne peut pas parler de ces ministres qui comptent sans...