oumar tatam ly nouveau premier ministre malien ibk keita gouvernement lycee ibrahim ly ecrivainDu début de l’hivernage à maintenant, de nombreuses contrées ont été balayées par des pluies diluviennes, laissant les habitants qui y vivent dans un désarroi total.

En effet, l’hivernage en cours a connu un début tardif et certains croyaient que la pluviométrie serait très déficitaire par rapport à beaucoup d’années, mais quand il s’est installé (en début juillet), la quantité de pluie qui tombe a été très régulière et a provoqué par endroits des inondations.

 

Parmi les lieux qui ont été la cible des déluges, il y a le district de Bamako, les localités de Kayes, de San, de Niono…. la liste n’est pas exhaustive. Mais le constat qui se dégage est que dans le district de Bamako, il y a eu un élan de solidarité envers les sinistrés. La chaine de solidarité s’est manifestée par des dons venant des pouvoirs publics et des particuliers.

 

Même si cet élan de solidarité est dû à la gravité du cas de Bamako (plus de 30 morts), en revanche on constate que l’État et les partenaires privés ont oublié les autres localités frappées par les intempéries de ces derniers jours.

 

Le nouveau Gouvernement dirigé par Oumar Tatam Ly doit penser aux autres populations qui vivent dans les contrées reculées, le tout ne doit pas se focaliser sur la capitale Bamako.

 

Madou DIALLO

Source: Nouvel Horizon

ADAMAPolitique
Du début de l’hivernage à maintenant, de nombreuses contrées ont été balayées par des pluies diluviennes, laissant les habitants qui y vivent dans un désarroi total. En effet, l’hivernage en cours a connu un début tardif et certains croyaient que la pluviométrie serait très déficitaire par rapport à beaucoup d’années,...