Le double sommet Cédéao et Uemoa à Accra n’est pas fortuit, cela était prévisible depuis que le Mali a fait son annonce aux Nations unies. C’est ainsi que le dimanche 09 janvier 2022, la Cédéao et l’Uemoa se sont donné la main pour suspendre toutes les transactions
commerciales entre les pays de la Cédéao et le Mali, à l’exception des produits suivants : biens de consommation essentiels ; produits pharmaceutiques; les fournitures et équipements médicaux, y compris le matériel pour le contrôle du COVID-19 ; produits pétroliers et électricité; gel des avoirs de la République du Mali dans les Banques centrales et commerciales de la Cédéao ; suspension du Mali de toute aide financière des institutions financières de la Cédéao (BIDC et BOAD).

 

Ces sanctions seront appliquées immédiatement et resteront en vigueur. Les sanctions ne seront progressivement levées qu’après la finalisation d’un chronogramme acceptable et convenu et le suivi de progrès satisfaisants réalisés dans la mise en œuvre du
chronogramme des élections. Par ailleurs, compte tenu de l’impact potentiellement déstabilisateur sur le Mali et sur la région, créé par cette transition au Mali,
l’Autorité décide d’activer immédiatement la Force en attente de la Cédéao, qui devra être prête à toute éventualité. Toutes ces sanctions visent à dénoncer la présence de militaires russes au Mali.

Source : Le reporter

MaliwebPolitique
Le double sommet Cédéao et Uemoa à Accra n'est pas fortuit, cela était prévisible depuis que le Mali a fait son annonce aux Nations unies. C'est ainsi que le dimanche 09 janvier 2022, la Cédéao et l'Uemoa se sont donné la main pour suspendre toutes les transactions commerciales entre les...