Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta entamera samedi une visite officielle en Algérie, la première qu’il effectue dans ce pays depuis son élection à la tête du Mali, indique un communiqué de la présidence malienne.

ibrahim boubacar keita ibk president republique malienne

 

Le départ de l’avion présidentiel pour l’Algérie, un pays voisin dont l’apport est capital dans la lutte contre les menaces terroristes, est prévu samedi à 10h00, précise le communiqué.

Les échanges au cœur de cette visite du président malien à Alger seront dominés par la “coopération sous-régionale dans le domaine sécuritaire”, selon une source proche du ministère malien des Affaires étrangères.

D’après la même source, cette visite qui “durera au moins deux jours est synonyme du grand retour de l’Algérie dans la recherche d’une solution à la question du nord Mali”.

La prochaine visite du président malien en Algérie intervient après celle effectuée en Mauritanie du 10 au 12 janvier.

Le Niger, le Mali, la Mauritanie et l’Algérie sont appelés “pays du champ”, situés au cœur de la bande sahélo-saharienne où sévissent des jihadistes et des trafiquants en tout genre.

Lors de la première réunion ministérielle de l’ONU pour les pays du Sahel et du Maghreb, tenue du 5 au 6 novembre dernier à Bamako, le président malien avait insisté sur la convergence des efforts pour endiguer le phénomène de la menace terroriste.

“Le moment est venu pour les Etats du Sahel de s’attaquer vigoureusement aux menaces auxquelles il (Sahel) fait face”, avait-il indiqué, ajoutant qu'”aucun Etat de la région du Sahel, seul, ne peut faire face à ces menaces”.

Pour le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, le Sahel peut avancer et il va avancer, mais il faut aider le Sahel à vaincre les précarités”.

SOURCE / afriquinfos