Si rien n’est fait par Me Mountaga Tall, président du Congrès national d’initiative démocratique (CNID) pour recadrer les responsables de la section V du district de Bamako, on risque tout simplement d’assister à la mort définitive de ce parti en Commune V.

mountaga tall cnid fasso yiriwanton depute avocat CANDIDAT PRESIDENTIELLE

Et pour cause à l’occasion du choix du candidat pour les législatives prochaines, un fidèle partisan très populaire parmi les partisans et véritable de l’implantation du parti du soleil levant dans tous les quartiers de la commune V en la personne de Me Yacouba Oumar Samaké fut injustement écarté au profit d’un certain  Karim Togola. Selon nos informations c’est à la faveur d’un simulacre de vote de la section (dont personne ne connait le nombre exact) a procédé au choix du porte étendard du parti pour les législatives prochaines. A la surprise générale on apprend que c’est Karim Togola qui a été investi comme candidat pour représenter le parti en commune V. Selon toujours nos informations, M. Togola aurait obtenu 26 voix contre 13 en faveur d’Aba Touré et 6 pour Fanta Mantchini Diarra, députée de son état. Mais le comble dans cette histoire c’est que Me Yacouba Oumar Samaké n’a jamais été informé d’une telle réunion portant sur le choix du candidat malgré qu’il soit membre du comité directeur du parti à plus forte raison de participer à ce soit disant vote. Cela se comprend aisément quant on soit que la présence de l’homme risque de mettre fin aux ambitions sordides de ses concurrents.

Me Yacouba Oumar Samaké, victime de sa popularité

En écartant l’homme qui s’est totalement dévoué pour la cause du CNID depuis 1992, les responsables de la section V ne sont ni moins ni plus qu’une pure méchanceté gratuite à son égard à cause de sa popularité de plus en plus grandissante depuis qu’il a été admis comme membre du comité directeur du parti. Une façon pour le président Mountaga Tall de reconnaitre les efforts du plus fidèle parmi les fidèles. En plus des actions de développement et de promotion du sport dans la commune V, Yacou comme on le surnomme s’est distingué à  travers ses apports personnels en voiture et en argent à la campagne présidentielle de 2013 en faveur de son candidat et président du parti du soleil levant. Et du coup tous les militants et militantes ne jurent que par le nom de Me Yacou et ont toujours souhaité qu’il se soit retenu comme candidat du parti pour les législatives prochaines. Mais c’était mal connaitre ces ennemis jurés tapis dans l’ombre de la commune V. Maintenant tous les yeux sont désormais rivés sur le comité directeur qui doit se réunir Dimanche prochain au siège national et plus particulièrement sur le président Tall. « Si Mountaga  n’agit pas en faveur de Maitre, il peut désormais dire adieu au CANIDA en commune V. Une chose est sûre et certaine, il sera candidat avec ou sans le parti du soleil levant. Mais nous pensons que nous n’en serons pas là pour le bonheur  des militants dans la commune » conclu un fan de  SamaKé.

Affaire à suivre donc

 

Amara Kouyaté             

Source: Mutation