Des regroupements et partis politiques ont demandé, à travers un mémorandum, dont copie  nous est parvenue, hier, au président de la Transition, Assimi Goïta et au Premier ministre, Choguel Maïga de s’en tenir strictement aux réformes indispensables à la tenue des élections, afin de respecter les délais impartis et de réduire les frais et dépenses du Budget national, déjà déficitaire.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
  Des regroupements et partis politiques ont demandé, à travers un mémorandum, dont copie  nous est parvenue, hier, au président de la Transition, Assimi Goïta et au Premier ministre, Choguel Maïga de s’en tenir strictement aux réformes indispensables à la tenue des élections, afin de respecter les délais impartis et...