Tout d’abord nous remercions les autres membres du COREMA qui sont du CNT et qui ont voté pour le projet de loi, chose qui démontre la maturité au sein du COREMA et qui prouve à suffisance le respect à la conviction et à l’opinion d’autrui.

Nous avons voté contre les amendements et le projet loi pour des raisons de cohérence.
Le COREMA à travers les premiers responsables a demandé le retrait de ce projet de loi par le gouvernement par respect aux résolutions des ANR ou son renvoi par le CNT pour non conformité à la constitution en vigueur.
Pour le COREMA, l’AIGE est une institution indépendante ne pouvant être créée par une dérogation.
Aussi le COREMA a indiqué que ce projet de loi n’a aucune référence textuelle donc impossible de l’adopter.
Le COREMA a toujours souhaité en premier lieu l’élaboration et l’adoption de la nouvelle constitution devant servir de base juridique à l’AIGE.
Pour le COREMA, il n’y a aucune urgence pour l’adoption de ce projet de loi en l’état.
Le COREMA a également souhaité que les élections référendaires de la nouvelle constitution soient organisées par le ministère de l’administration territoriale avec la formule classique mais sans la CENI puisse que nous sommes en période de transition.
Voilà les raisons pour lesquelles nous avons voté contre et les amendements et le projet de loi.
Nous reviendrons sur les détails à la conference de presse de demain dimanche 19 juin 2022 à 15 heures.
Bamako le 18 juin 2022
Le 1er vice président et porte parole du COREMA Honorable Aboubacar sidick Fomba
Président du COREMA honorable Fousseynou Ouattara
Maliwebmaliactumaliweb netPolitiquePolitique malienne
Tout d'abord nous remercions les autres membres du COREMA qui sont du CNT et qui ont voté pour le projet de loi, chose qui démontre la maturité au sein du COREMA et qui prouve à suffisance le respect à la conviction et à l'opinion d'autrui. Nous avons voté contre les...