La mise en résidence surveillée de l’ex-président malien Bah N’Daw et de son premier ministre Moctar Ouane continue de crisper plusieurs capitales ouest-africaines. Dans le même temps, certaines voix au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest s’inquiètent d’un report du scrutin présidentiel de février 2022

Source : Africaintelligent

MaliwebPolitique
  La mise en résidence surveillée de l'ex-président malien Bah N'Daw et de son premier ministre Moctar Ouane continue de crisper plusieurs capitales ouest-africaines. Dans le même temps, certaines voix au sein de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest s'inquiètent d'un report du scrutin présidentiel de février...