Attendu comme le messie, le calendrier des élections et le référendum portant sur le projet de la révision constitutionnelle est enfin dévoilé par le gouvernement de transition malienne après l’épuisement de la moitié du temps imparti pour cette période transitoire.   

C’est à la suite du conseil des ministres du mercredi 14 avril 2021, que le porte-parole du gouvernement à travers une note d’information a communiqué les dates concernant la tenue des élections présidentielles, législatives, communales et le référendum. Il est à noter que toutes ces dates s’inscrivent dans le respect strict de la durée de la transition. Pour ce qui est de la présidentielle, il est prévu une élection concomitante avec les législatives le dimanche 27 février 2022 et les seconds tours, cas échéant, attendus respectivement les dimanches 13 mars et 20 mars 2022. A propos   de la tenue du scrutin référendaire, la date prévue par le gouvernement est le dimanche 31 octobre 2021. Quant à l’élection des conseillers des collectivités, comprenant les conseillers communaux, les conseillers de cercle, des conseillers régionaux et des conseillers du district, la date prévue est le dimanche 26 décembre 2021.

Par ailleurs le gouvernement tient à préciser que « pour le référendum, il est tenu compte du temps nécessaire aux consultations, à l’élaboration du projet de constitution, à son examen en conseil des ministres et à son adoption par le Conseil National de Transition. Pour ce processus de consultation, d’élaboration et d’adoption, il est prévu une durée de cinq (05) mois à compter du mois d’avril 2021. Ce délai devra permettre de recueillir et de prendre en compte des aspirations du peuple malien dans toutes ses composantes ».

Abdoulaye Konimba KONATE 

Source: Mali-Online

MaliwebPolitique
Attendu comme le messie, le calendrier des élections et le référendum portant sur le projet de la révision constitutionnelle est enfin dévoilé par le gouvernement de transition malienne après l’épuisement de la moitié du temps imparti pour cette période transitoire.    C’est à la suite du conseil des ministres du mercredi...