Le Président de la Transition au Mali, le Colonel Assimi Goïta, a nommé, mercredi, par décret les membres de la Commission de rédaction de la nouvelle constitution du Mali, présidée par Fousseini Samaké ancien secrétaire général du gouvernement.

Cette nouvelle constitution sera soumise au vote lors d’un référendum le 19 mars 2023.

Le 10 juin dernier, le président de la transition a annoncé la création d’une commission chargée d’élaborer une nouvelle constitution pendant une durée maximale de deux mois.

« Il est créé auprès du président de la transition, une commission de rédaction chargée d’élaborer un avant-projet de loi portant Constitution de la République du Mali, dans le cadre de la refondation de l’État », avait indiqué le décret signé par le colonel Goïta et rendu public le vendredi 10 juin dernier.

Elle est composé de vingt-cinq membres dont un président, deux rapporteurs et 22 experts, qui vont travailler sous l’autorité du président de la transition le Colonel Assimi Goïta, pour présenter un avant-projet de loi.

Le référendum constitutionnel est fixé au 19 mars 2023 a annoncé, jeudi, le Colonel Abdoulaye Maiga porte-parole du gouvernement.

En 2017, l’ancien président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta avait annoncé un projet de révision constitutionnelle en nominant un comité d’experts ad hoc le 14 janvier 2017.

Sous pression populaire à un an de la fin de son premier mandat, Ibrahim Boubacar Keïta avait renoncé à ce projet, présenté comme indispensable à la modernisation des institutions et à la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger.

AA/Bamako/Amarana Maiga

Source: AA.Com

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitiquePolitique malienne
Le Président de la Transition au Mali, le Colonel Assimi Goïta, a nommé, mercredi, par décret les membres de la Commission de rédaction de la nouvelle constitution du Mali, présidée par Fousseini Samaké ancien secrétaire général du gouvernement. Cette nouvelle constitution sera soumise au vote lors d'un référendum le 19...