Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian pointe “la véritable fuite en avant de la junte, qui est inacceptable” et souhaite “adapter le dispositif” des forces européennes.

Un soldat français est mort au Mali samedi 22 janvier dernier. C’est le 53e militaire à perdre la vie depuis le début de l’engagement de la France au Sahel, au moment où les relations avec la junte malienne se dégradent de jour en jour. On a appris que le Danemark avait décidé de retirer ses soldats de la force militaire européenne Takuba. “C’est la junte qui est illégitime”, selon le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, invité de RTL ce vendredi.

“Il y a une véritable fuite en avant de la junte, qui est inacceptable”, dit-il. “Il y a aussi la rupture du cadre militaire, parce qu’on voit à la fois le Mali faire appel à une milice russe, Wagner, proche de Poutine. Parallèlement à cela, les forces internationales font face progressivement à des mesures d’entrave”, poursuit le ministre.

Alors, la France va-t-elle maintenir sa position au Mali ? “Vu cette situation, vu la rupture du cadre politique et du cadre militaire, nous ne pouvons pas rester en l’état. On ne peut pas rester comme cela, il faut tenir compte des événements qui viennent de se produire, mais ce n’est pas uniquement une décision française, c’est une décision collective”, explique Le Drian.
“Nous avons engagé dès à présent des discussions avec nos partenaires africains et avec nos partenaires européens, pour savoir comment on peut adapter notre dispositif en fonction de la nouvelle situation et de la fuite en avant de la junte, pour continuer à combattre le terrorisme”, dit-il. “Il faut poursuivre le combat contre le terrorisme”.

Source : rtl.fr

MaliwebPolitique
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian pointe 'la véritable fuite en avant de la junte, qui est inacceptable' et souhaite 'adapter le dispositif' des forces européennes. Un soldat français est mort au Mali samedi 22 janvier dernier. C'est le 53e militaire à perdre la vie depuis le début...