Le Mois de solidarité et de lutte contre l’exclusion sous le thème : «La solidarité, un moyen de renforcement de la paix, de la cohésion sociale et d’atténuation des effets de la Covid-19», a pris fin, vendredi dernier, avec la visite du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga chez le doyen de la Commune IV, Namory Kéita, âgé de 109 ans.

 

Le chef du gouvernement était accompagné de la ministre de la Santé et du Développement social, Diéminatou Sangaré, du ministre délégué chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Refugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra. Namory Kéita est le chef de quartier de Djicoroni Para Troukabougou.

Il est originaire de Komanfra, un village de la Commune de Siby. Le doyen vit avec son épouse, ses 11 enfants dont l’aîné Ténémakan Kéita est âgé, aujourd’hui, de 58 ans. Il a aussi 10 petits-enfants. À la fois passionné de causerie, d’émissions radiophoniques sur l’actualité et la prêche, le vieux Kéita ne rate pas un seul instant les avis et communiqués (avis de décès) à la radio nationale. Il aime s’empiffrer de poisson à la sauce et marche à l’aide d’une béquille. Nonobstant cette fragile santé, il garde, selon son fils aîné, une bonne acuité visuelle.

Le doyen, cuisinier de profession, avait servi dans plusieurs établissements professionnels. C’est au Centre de formation professionnelle Soumangourou Kanté (CFP/SK) qu’il fera valoir ses droits à la retraite. Namory Kéita a rappelé une période durant laquelle il a connu le Premier ministre, notamment quand il était directeur général de l’École nationale des postes et télécommunications (ENPT). Il lui rendait souvent visite.

Pour sa part, le chef du gouvernement indiquera que cette retrouvaille avec Namory Kéita est un signe du destin. «Il m’a aidé à redresser une situation très difficile à l’ENPT. En 8 mois, on a pu redresser les choses et l’école est ainsi devenue un meilleur environnement pour les études», a expliqué le chef du gouvernement, qui a aussi offert des colas, une couverture et une enveloppe symbolique de 500.000 Fcfa à Namory Kéita. Quand à la Fondation Orange Mali, elle a fait don au doyen de produits alimentaires, notamment du riz, du mil et du sucre.

Mohamed D. DIAWARA

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitiquesolidarite
Le Mois de solidarité et de lutte contre l’exclusion sous le thème : «La solidarité, un moyen de renforcement de la paix, de la cohésion sociale et d'atténuation des effets de la Covid-19», a pris fin, vendredi dernier, avec la visite du Premier ministre Choguel Kokalla Maïga chez le...