A l’occasion de la date anniversaire du massacre de manifestants prétendument militants du M5-RFP, survenu les 10 et 11 juillet 2020, Clément Dembélé a fait une sortie remarquée pour réclamer justice. Avec un ton martial, Clément s’est démarqué des promesses de rendre justice aux familles des victimes faites par l’actuel Premier ministre pourtant issu des rangs du M5-RFP. Clément Dembélé manifeste ainsi sa volonté d’aller jusqu’au bout pour réclamer que ce dossier soit traité, mais en plus affirme une certaine indépendance vis-à-vis du désormais fantomatique M5-RFP, lorsqu’il s’agit d’exprimer ses idées et de les défendre. En tout cas, Choguel est averti : être membre du M5-RFP ne lui donne pas un blanc-seing. A bon entendeur…

L’équipe nationale de cyclisme

Djandjo aux Aigles cyclistes qui viennent de faire une moisson impressionnante de médailles sur fond d’une excellente performance réalisée à une compétition internationale qui a eu lieu au Sénégal, notamment le tour du Fleuve Sénégal, où ils ont fait flotter très haut les couleurs du Mali. C’est donc avec fierté que la Fédération malienne de cyclisme a

Les cyclistes maliens

présenté les trophées et distinctions au ministre de la Jeunesse et des sports qui, à son tour, a laissé éclater son allégresse face à un tel exploit. Mais cela ne suffit pas, M. le Ministre ! Avec de tels résultats, le ministère des Sports est appelé à plus d’attention pour le cyclisme national qui a su honorer le Mali avec peu de moyens et attend donc un coup de pouce des autorités pour aller plus loin.

 

EN BAISSE :

ADP-Maliba

Youba Bah

Que se passe-t-il vraiment à l’ADP-Maliba qui connaît des turbulences dans ses rangs ? On nous dira que c’est inhérent à la vie d’une formation politique que de connaître, en un moment donné, une crise de croissance. Mais attention à ce que cela ne se transforme pas en une crise de fonctionnement qui pourrait amener une saignée dans les rangs du parti car les démissions et protestations de ces derniers temps ne sont pas de bon augure. Il convient d’agir vite pour juguler cet élan pendant qu’il est encore temps, parce que l’image de l’ADP-Maliba se voit écorchée par de tels incidents.

Les bouchers de Bamako

Après avoir fait une déclaration officielle et solennelle pour une baisse du prix de la viande, les bouchers se sont ensuite rebiffés, laissant les consommateurs perplexes. Dans certains marchés, le jour d’entrée en application des nouveaux prix, les bouchers ont préféré ne pas travailler, provoquant du coup une pénurie artificielle pour marquer ainsi leur désaccord avec leurs responsables syndicaux qui ont signé un protocole de baisse des prix avec le ministère de l’Industrie et du commerce. Du coup, en lieu et place de la baisse annoncée, les consommateurs continuent de payer le kg de viande plus cher au Mali – le plus grand pays d’élevage de l’Afrique de l’Ouest – que dans les autres pays qu’il approvisionne. Paradoxe !

 

Jusqu’où ?

Pétition pour contrer l’imam Dicko !

Mahmoud Dicko

Jusqu’où iront les pétitionnaires contre le projet de l’imam Mahmoud Dicko ? Dans cette pétition, des enseignants-chercheurs critiquent la création du Centre de l’imam Mahmoud Dicko pour la Paix et le Vivre ensemble dans le Sahel (CICM).  Ils invitent les Maliens et l’ensemble de la Communauté internationale à manifester ouvertement leur opposition ferme à l’existence de ce centre. Ils accusent l’Imam de chercher à asseoir un islam intolérant et rigoriste qui sera légitimé par les prétendus travaux scientifiques de ce centre. Affaire à suivre !

WANTED :

Alou Tomota

Mais où est donc passé le richissime Alou Tomota ? Depuis qu’il a racheté l’usine de Huicoma, patatras ! Ni vu ni entendu, pendant que ce dossier fait couler beaucoup d’encre et de salive. Les travailleurs de Huicoma ont fait parler d’eux – tristement d’ailleurs- sans

ALOU-TOMOTA, PDG Graphic Industrie

qu’une solution ne soit trouvée à leur problème et le jadis fleuron industriel est devenu un champ de ruines. Bien malin, celui qui peut comprendre tout ce qui se passe autour de ce dossier pour lequel le principal concerné, Alou Tomota, garde un silence de cimetière et disparaît même de la circulation. Même l’hôtel 5 étoiles qu’il avait projeté tarde à sortir de terre, malgré une inauguration 5 étoiles présidée en son temps par Feu le président ATT.

 

 

Mais pourquoi ?

Moussa Diawara

Gl Moussa Diawara

Mais pourquoi ces fakenews qui ont inondé la toile la semaine dernière concernant le général Moussa Diawara qui aurait refusé de déférer à une convocation de la justice, provoquant la colère des magistrats ? Certainement que ses détracteurs, inspirés par le mandat d’arrêt international décerné contre Karim Keïta, ont manifesté leur fantasme de voir l’ex-Dg de la Sécurité d’Etat comparaître à la place de Karim Keïta. Eh bien, couvrir un général de l’Armée de pou et de boue sur la base de rumeurs et de rancune ne saurait contribuer à la construction de la paix et à raffermir les rangs dans l’Armée, surtout qu’on a tenté, insidieusement, d’opposer le Général au ministre de la Défense, pour espérer pousser ce dernier à engager un bras de fer avec lui. Moussa Diawara, c’est vrai, n’est pas trop aimé par les gens, comme d’ailleurs l’ont été d’autres qui ont occupé les mêmes fonctions que lui à la tête de la S.E, avec le sacerdoce de ne pas répondre aux sirènes de la destruction, pour assumer avec loyauté les fonctions de stabilisation de l’Etat. Qui aurait fait le contraire à sa place et dans ces fonctions dont la haine et la rancune en sont toujours la récompense ? Il faut savoir raison garder et laisser la justice travailler sereinement au lieu d’essayer d’instrumentaliser des situations en diffusant d’ailleurs, au passage, de fausses informations sur les syndicats de magistrats qui se seraient réunis au sujet de Moussa Diawara. Rien de tout cela !

La Rédaction

 

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebMalijetmaliwebPolitique
A l’occasion de la date anniversaire du massacre de manifestants prétendument militants du M5-RFP, survenu les 10 et 11 juillet 2020, Clément Dembélé a fait une sortie remarquée pour réclamer justice. Avec un ton martial, Clément s’est démarqué des promesses de rendre justice aux familles des victimes faites par...