La délégation de la présidence, en tournée dans la Cité des rails, dans le cadre des activités du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, est arrivée à Bafoulabé, mercredi 6 octobre 2021. Elle a lancé deux journées de consultation gratuite et de don de médicaments.

 

Après l’accueil par le Chef de village et ses conseillers, la délégation de la Présidence de la transition a rendu visite à la doyenne d’âge de Bafoulabé, Toutou DANSSIRA, âgée de près de 96 ans.

 

A l’instar des autres localités sillonnées, au nom du Président de la Transition, la Conseillère spéciale du Chef de l’Etat, Colonel Assan Badiallo TOURÉ, a remis aux
personnes âgées du Cercle de Bafoulabé cinq tonnes de vivres et de pâtes alimentaires. La remise de ces dons a eu lieu à la Mairie de Bafoulabé.

 

Il convient de signaler que dans ce village historique, la délégation n’est pas entrée sans se plier à une tradition. Avant la visite aux notabilités et aux personnes âgées, elle s’est recueillie sur la tombe de Mali Sadio, qui repose juste à l’entrée du village, au bord du fleuve.
Toutes ces visites ont été suivies par le lancement des activités du mois de la solidarité, dans trois centres de santé. Les populations ont eu droit à des consultations gratuites et des dons de médicaments, au niveau de ces aires sanitaires de Bafoulabé.

 

Au Centre de santé communautaire (CSCOM) de Bafoulabé, Colonel Assan Badiallo TOURÉ s’est prêté à l’exercice d’agents de santé en portant une blouse pour consulter une vieille dame, âgée de près de 70 ans. Celle-ci souffre, depuis trois ans, de plusieurs maladies, dont la tension, des maux au niveau du genou, etc. Cette première consultation par Colonel Assan Badiallo TOURÉ a marqué le démarrage de la semaine de santé dans ce cercle. Femme, vieux, jeunes, enfants et adultes, tous ont été consultés gratuitement dans ces trois centres de santé et des médicaments leur ont été offerts gracieusement, grâce aux œuvres sociales du Président de la transition.

Selon la Conseillère spéciale du Chef de l’Etat, vers 17 h, mercredi dernier, près de 400 patients avaient été consultés. Toutefois, les médecins traitants, parmi lesquels des étudiants en médecine, ont rassuré la délégation de la Présidence qu’ils poursuivront les consultations jusque dans la nuit, tant qu’il y aura des patients.

 

Notons que ces activités sont organisées en collaboration avec le Collectif des ressortissants étudiants de santé et sympathisants du cercle de Bafoulabé. Selon les précisions du Secrétaire général de ce Collectif, Fagniama DEMBÉLÉ, le Collectif s’occupe uniquement des consultations, en coordination avec les agents de santé de ces différents centres de santé.

Selon le maire de Bafoulabé, Kandé DOUCOURÉ. « C’est la première fois qu’on voit un homme d’Etat utilisé les 2/3 de son fonds de souveraineté pour aider les personnes âgées, démunies ou malades ».

Toutes ces actions visent le développement du Mali, à travers la cohésion sociale, la solidarité. Elles « sont l’expression de la volonté de l’équipe de la transition à travailler pour le bien-être des populations « , souligne Thierno Abdoulaye DIA, Médecin et Adjoint au Médecin Chef du CSREF de Bafoulabé.

 

L’objectif de cette semaine de santé est de cultiver chez les populations l’habitude de fréquenter les hôpitaux chaque fois qu’elles tombent malades, explique Assan Badiallo TOURÉ.

Pour la bonne marche de ces activités, une campagne de sensibilisation a été lancée, en amont, à l’endroit des personnes âgées, a laissé entendre M. DEMBÉLÉ.

Soulignons que partout, le respect des mesures barrières, en cette période de crise sanitaire liée à la Covid-19, était en vigueur, notamment l’utilisation du gel hydroalcoolique, le port des masques et le lavage des mains au savon.

Ces consultations gratuites, à Bafoulabé, se poursuivront pendant deux jours, a-t-on indiqué.

Source : Présidence de la République du Mali

MaliwebPolitiqueSantésolidarite
La délégation de la présidence, en tournée dans la Cité des rails, dans le cadre des activités du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion, est arrivée à Bafoulabé, mercredi 6 octobre 2021. Elle a lancé deux journées de consultation gratuite et de don de médicaments.   Après...