Le Groupe des patriotes solidaires a été mis sur les fonts baptismaux le samedi dernier à Lafiabougou dont l’un des objectifs est de soutenir la Transition.

 

Ils sont 5 organisations et partis politiques à former le Groupe des patriotes solidaires (GPS) qui a lancé officiellement ses activités le week-end dernier au siège du Parti pour le renouveau et le développement (PRD).

Ses membres sont en occurrence le parti africain pour l’intégration et la souveraineté, la Coalition nationale pour la libération totale du Mali, le Mouvement populaire du 4 juin Ika Ton, le Parti pour le renouveau et le développement (PRD) et l’Association pour la refondation du Mali (ARM).
Cette activité politique a été marquée par deux actes majeurs à savoir la déclaration du manifeste du GPS suivie de la mise en place de son bureau.
Assétou SANGARE, présidente de PRD et porte-parole du regroupement, a livré le contenu de leur message politique en rappelant que l’objectif du GPS est de mobiliser les forces patriotiques de divers horizons afin d’œuvrer ensemble pour l’émergence d’un Mali Nouveau (Mali Kura), tourner définitivement vers la bonne gouvernance et le développement réel du pays.
Pour atteindre ces objectifs, elle a rappelé que le GPS s’est fixé des principes en vue d’assurer la bonne gouvernance et la promotion d’une meilleure redistribution de la richesse nationale, la mise en œuvre active d’une citoyenneté et un patriotisme responsable sans violence, la mise en œuvre de toute action qui contribue à la réussite de la Transition.
La porte-parole du GPS a encouragé les engagements des autorités pour le renouveau du Mali (le Mali Kura). Pour elle, c’est l’histoire qui lui donne raison pour avoir demandé la refondation dans la gestion du pays.
S’agissant de l’actualité politique liée à la transition, en plus d’œuvrer pour une transition réussie, le GSP n’a pas jugé opportun de donner sa position sur la durée de celle-ci qui se trouve le point de discorde entre l’Etat, la communauté internationale et même des acteurs politiques du pays.
« Au moment opportun nous allons vous communiquer notre position sur cette question », a affirmé M. CISSE qui avait expliqué que le GPS est le fruit de collaboration d’anciens partenaires ayant décidé de cheminer ensemble.
« On a décidé de se mettre ensemble pour s’unir en vue de bâtir le pays. Parce que le problème auquel est confronté notre pays est dû à nos divisions », a-t-il indiqué.
Quant aux futures échéances électorales dont le calendrier reste à déterminer en vue d’un retour au processus démocratique, les membres du GPS se disent disposés à la conquête du pouvoir conformément à la raison d’être des partis politiques.

Ensuite, N’Golo DIARRA, président de la Coalition nationale pour la libération totale du Mali, a rappelé que la création de cette coalition est une réponse aux problèmes géopolitiques du Mali.
« Le GPS serrait une garantie, une solution aux problèmes contemporains du Mali », a indiqué M. DIARRA.
Un autre temps fort a été la mise en place d’un bureau de consensus dirigé par Mohamed CISSE et Assétou SANGARE désignée comme porte-parole dudit regroupement.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

MaliwebPolitique
Le Groupe des patriotes solidaires a été mis sur les fonts baptismaux le samedi dernier à Lafiabougou dont l’un des objectifs est de soutenir la Transition.   Ils sont 5 organisations et partis politiques à former le Groupe des patriotes solidaires (GPS) qui a lancé officiellement ses activités le week-end dernier...