Sans surprise, le président Bissi Sangaré reste à la tête du parti Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP). Il dirigera au cours des cinq prochaines années un nouveau bureau exécutif national (BEN) de 42 membres dont une quinzaine de femmes. Telles sont les principales résolutions du 6è congrès ordinaire couplé à la rentrée politique 2021-2022 du parti, tenu samedi dernier à Bougouni.


La cérémonie d’ouverture était présidée par le premier responsable du parti, Bissi Sangaré.

Il était accompagné d’une délégation de plusieurs présidents de partis membres du Pôle politique du consensus (PPC) conduite par Jeamille Bittar. L’événement a aussi enregistré la présence des autorités administratives et coutumières de la localité, des délégués venus de toutes les régions de l’intérieur où le RDP est représenté.

Au cours de la rencontre, les congressistes ont planché sur plusieurs points : la relecture des différents textes régissant la vie du parti, le renouvellement de l’instance dirigeante dont le mandat a expiré. S’y ajoutent l’analyse sur l’Accord pour paix et la réconciliation et la situation sociopolitique du pays marquée par la gestion de la Transition. Fraichement réélu par acclamation, le président Bissi Sangaré a remercié les délégués et les militants du RDP pour la confiance qu’ils lui ont renouvelée.

En termes de perspectives, Bissi Sangaré s’est voulu rassurant. «Le RDP aura toujours un candidat pour la présidentielle prochaine. Qu’il soit issu du parti ou d’un regroupement», a-t-il confié.

Dans son discours d’ouverture, le président RDP avait rappelé que son parti, né au lendemain des événements de mars 1991 avec comme premier président feu Almamy Sylla, est la première formation politique enregistrée sous la 3è République.

L’occasion était donc opportune pour Bissi Sangaré de saluer le leadership de ce pionnier du combat démocratique et patriotique dans notre pays qui s’était classé 4è lors de la première élection présidentielle de l’ère démocratique.

Pour sa part, le président du PPC a adressé un message fort à la communauté internationale mais également à ceux qui ont pris les armes pour dire que les Maliens sont déterminés à faire aboutir le processus démocratique.

Envoyé spécial
Aboubacar TRAORÉ

Source: L’Essor

MaliwebPolitique
Sans surprise, le président Bissi Sangaré reste à la tête du parti Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP). Il dirigera au cours des cinq prochaines années un nouveau bureau exécutif national (BEN) de 42 membres dont une quinzaine de femmes. Telles sont les principales résolutions du 6è...