Annoncés en grande pompe, les déplacements du candidat de l’Adéma Dramane Dembélé, se résument en vadrouilles. Sans projet de société, il revient de ses tournées politiques comme il était parti.

dramane dembele adema pasj  presidentielle candidat

Dramane Dembélé (photo Maliweb.net)

Le peuple Adéma attendait un candidat harangueur de foules pour convaincre les cadres sceptiques et hésitants prêts à débarquer dans d’autres formations ou à créer leurs propres formations politiques. Il devra encore attendre. Celui que la commission de bons offices, dirigée par Oumarou Ag Mohamed Haïdara, a désigné n’a rien prouvé de rassurant. Lors de ses tournées en région, Dramane Dembélé (DSD) éprouve d’énormes difficultés à convaincre les militants sur son choix.

A Koulikoro, il y a un mois, DSD a laissé la foule de militants et autres curieux sur leur faim. Modeste orateur, Dra n’a pu parler mieux que ce tout le monde peut deviner. Au lieu de proposer à Koulikoro sa part du gâteau s’il était élu président du Mali en août, Dra s’est confondu en lapalissade au sujet des travailleurs compressés de l’Huicoma.

En parlant du transport fluvial, un des maillons essentiels de l’économie de la région, le candidat de l’Adéma n’a pu rassurer les Maliens de la navigabilité du fleuve Niger en toute période. Pourtant une telle assurance pouvait lui procurer la sympathie des partis verts et de millions d’électeurs riverains de ce fleuve.

A Koumantou et Bougouni (étape suivante de la tournée du candidat de l’Adéma), les militants dont beaucoup venaient de le découvrir, n’ont rien compris dans sa stratégie de reconquête des électeurs. Alors que les militants attendaient une proposition de restructuration de la filière coton de plus en plus boudée au profit de l’orpaillage traditionnel, Dra se bornait à se présenter comme le candidat du changement sans préciser en quoi il inspire le changement.

Dans le Banimonotié, nul n’a besoin d’être spécialiste pour savoir que la filière coton a besoin d’être soutenue par des industries fruitières. La déforestation, l’une des principales sources de conflits sociaux dans le cercle, a assurément échappé à l’analyse du candidat de l’Adéma.

A Tombouctou, le candidat Dra était attendu pour des promesses comme la relance du tourisme. Tombouctou attend une véritable mise en valeur de ses vallées, ses plaines mais aussi des industries pour maintenir les bras valides sur place. Là, l’opportunité de rattraper les sorties « ratées » a une fois de plus échappé au candidat de l’Adéma.

Chez lui, à Ségou la semaine dernière, en lieu et place de propositions concrètes pour une ville qui attend des industries, la valorisation de ses ressources naturelles, Dramane Dembélé se réjouissait à réciter ses bienfaits. Après des jours avec les militants ségoviens, DSD n’a pas pu s’assurer de l’avance dont il se prévalait sur les autres candidats à la présidentielle.

Selon toute logique, la Capitale des Balanzans ne sera plus un bastion électoral pour le candidat du PASJ. A en croire un analyste politique, l’électorat de la région de Ségou est aujourd’hui émietté. Récemment, les Fares déclarent avoir acquis à Bla la promesse de 500 000 voix pour l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé.

Niono et Macina sont déjà acquis au leader du parti Sadi, Dr. Oumar Mariko et Ousmane Bah, le député PDES. Jeamille Bittar, devra prouver lors de la joute présidentielle qu’il est digne fils de San et conserve des alliances bénéfiques à Tominian.

Barouéli acquis à la cause du parti PDES à travers Mody Ndiaye, député PDES votera Soumaïla Cissé, candidat de l’URD. Autant dire que le candidat de l’Adéma devra prouver que Ségou est son bastion. La situation sécuritaire au nord du pays tourne à la défaveur de l’Adéma où l’ensemble de ses députés ont préféré rejoindre la rébellion touareg.

Alors que deux de ses grands rivaux : l’URD et e RPM s’attirent des alliances solides en vue d’un éventuel second tour, l’Adéma et son candidat peinent à sortir la tête de l’eau.
Drissa Tiéné

MaliwebPolitique
Annoncés en grande pompe, les déplacements du candidat de l’Adéma Dramane Dembélé, se résument en vadrouilles. Sans projet de société, il revient de ses tournées politiques comme il était parti. Dramane Dembélé (photo Maliweb.net) Le peuple Adéma attendait un candidat harangueur de foules pour convaincre les cadres sceptiques et hésitants prêts...