Le président de l’Association Générations et Peuples solidarités (GPS-Kéyéréyé), Cheickna KEITA, a procédé ce dimanche 2 octobre à l’inauguration du siège national de ce regroupement politique à Sokorodji ; en commune 6 du District de Bamako. Occasion, pour le président KEITA d’afficher les ambitions du GPS qui envisage de participer aux futures échéances électorales.

 

Légalement reconnue le 11 août 2022 en répondant à l’appel dans une trentaine de localités du pays et dans vingt-deux pays où réside la diaspora malienne, l’Association Générations et Peuples solidarités (GPS-Kéyéréyé) se dote d’un siège national inauguré par son président le dimanche dernier, avec la participation de plusieurs personnalités religieuses, coutumières ainsi que des responsables dudit regroupement politique.
Opportunité pour cette jeune association constituée de plusieurs cadres politiques de se dévoiler : son ambition pour le Mali et son soutien aux autorités de la transition en cours dans notre pays.
Ainsi, fidèle à son objectif de contribuer à la renaissance du Mali, l’Association GPS, selon son président, n’entend pas rester en marge du processus de refondation du pays dont les chantiers sont ouverts. Il s’agit notamment de la rédaction de la nouvelle constitution, de l’adoption de la loi électorale qui institue l’organe unique de gestion des élections…
Pour sa contribution, a indiqué M. KEITA, elle s’est fixé des missions de rassembler le peuple malien, de regrouper les forces patriotiques, de restaurer la dignité du Mali, de construire un Mali de Paix et de justice par le dialogue, la tolérance, la solidarité et l’égalité ; alors que le vivre ensemble est menacé par de nombreux facteurs.
« Nous pouvons relever le défi de la renaissance et de la restauration de la dignité du Peuple malien dont le processus est dignement porté par les autorités de la transition avec à leur tête le président Assimi GOITA», est-il convaincu.
Toutefois, il est persuadé que « la renaissance du Mali et la restauration de sa dignité passent incontestablement par la désignation de dirigeants crédibles, honnêtes, émanant véritablement du peuple, donc choisis à la suite d’élections libres, justes, crédibles transparentes ouvertes à tous » en exhortant les autorités de la transition, qui ont déjà lancé le processus, à œuvrer davantage pour le retour à l’ordre constitutionnel.
En prélude à ce processus dont le chronogramme a été rendu public par le gouvernement, en fin juin dernier, le GPS-Kéyéréyé annonce sans équivoque sa participation aux futures échéances électorales de façon directe ou indirecte. Ce, dans l’optique de contribuer au maintien des acquis du redressement de la transition.
« Le GPS-Kéyéréyé mettra tout en œuvre par la grâce D’ALLAH afin d’entretenir cet élan de redressement entamé par cette transition pour la renaissance du Mali en vue de pérenniser ses acquis pour plus de souveraineté nationale », a affirmé Cheickna KEITA, en renouvelant son soutien indéfectible aux autorités maliennes.
Selon lui, le meilleur soutien à cette transition et à ses idéaux est de pérenniser ses acquis dès maintenant afin qu’ils perdurent après les futures élections générales qui constituent le cheval de bataille du président Assimi GOITA.
« Le GPS-Kéyéréyé invite donc l’ensemble des forces patriotiques du Mali sans exclusive à se retrouver, se rassembler afin de construire les voies appropriées pour la renaissance et le développement de notre cher et unique pays, le Mali », a sollicité le président de l’association GPS.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin