Les assises nationales de la refondation auront lieu du 25 octobre au 21 novembre 2021. L’annonce a été faite ce matin (07/10/21). C’était au cours de la restitution des travaux de la table ronde de la validation de l’avant-projet des Termes de Reference de ces assises. Il faut souligner que la classe politique est partagée sur la question.

 

Ces assises se dérouleront d’abord au niveau des communes et des cercles. Cette étape sera suivie des travaux au niveau des régions, du district de Bamako et de la diaspora. La synthèse de ces différents travaux est prévue à Bamako du 15 au 21 novembre.
Mais plusieurs formations politiques sont opposées à l’organisation de ces assises avant les élections. « C’est une rencontre de trop, qui ne vise qu’à de proroger la Transition », estiment des partis politiques dont le PARENA. Cependant, le pôle politique du consensus « se dit favorable aux assises de la refondation ». Pour les partis politiques réunis au sein de ce pôle, « c’est l’unique moyen d’éviter des coups d’État intempestifs et répétitifs ».
Du côté de la société civile, certaines organisations saluent l’initiative. Elles souhaitent toutefois la participation de l’ensemble des Maliens notamment les femmes et les jeunes à ces assises. Elles demandent aussi que « les recommandations issues de ces travaux ne restent pas dans les tiroirs ».
Rappelons que les 18 mois de la transition prennent fin le 31 mars 2022.
En attendant, un comité a déjà été mis en place pour organiser ces assises. Parmi les actions en cours, figure la consultation des forces politiques et sociales et la mise en place d’un secrétariat permanent chargé de faire la synthèse des résolutions conclusions et recommandations des forums et débats.

Source : STUDIO TAMANI

MaliwebPolitique
Les assises nationales de la refondation auront lieu du 25 octobre au 21 novembre 2021. L’annonce a été faite ce matin (07/10/21). C’était au cours de la restitution des travaux de la table ronde de la validation de l’avant-projet des Termes de Reference de ces assises. Il faut souligner...