Le gouvernement du Mali a proposé un chronogramme à la classe politique le mardi dernier. Cela, à cinq jours du sommet extraordinaire de la Cedeao sur la situation sociopolitique du pays et de deux autres pays voisins, à Accra au Ghana. La levée des sanctions de la Cedeao était conditionnée à la présentation de ce chronogramme que les acteurs politiques ont jugé raisonnable et tenable.

En effet, pour le référendum, le déroulement du scrutin est prévu en mars 2023 et la convocation du collège, en février 2023. Son examen et son adoption, prévus en mai 2023.

Pour les élections des conseillers des collectivités territoriales, le mois de mars 2023 a été retenu pour son convocation. Et la campagne électorale en juin 2023. Le déroulement de scrutin aussi est prévu en juin 2023.

Pour les élections des députés, la convocation est prévue pour juillet 2023, la campagne électorale se tiendra en octobre 2023 et le déroulement du 1er tour octobre 2023. La campagne électorale, 2ème tour prévue pour novembre 2023 et le déroulement du 2ème tour novembre 2023.

Pour les élections du Président de la République, la convocation du collège prévue pour octobre 2023, la campagne électorale 1er tour, en janvier 2024, le déroulement du 1er tour février 2024.

La campagne électorale 2ème tour se tiendra en février 2024 et le déroulement du second tour février 2024.

À noter que rien n’est arrêté pour l’instant, ce n’est qu’une proposition du gouvernement aux acteurs concernés. Les discussions continuent dans un cadre de concertation national pour avoir un chronogramme consensuel.

Moussa Sékou Diaby

Source : Le Tjikan