Le 1er congrès ordinaire du parti politique Nouvel Espoir pour le Mali (Nema) s’est tenu, le dimanche 7 août dernier au CICB en présence des congressistes venus de l’intérieur et l’extérieur du pays pour échanger sur la vie du parti et élire un nouveau président. A l’issue des travaux, Samba Coulibaly, membre de la commission technique du parti, a été élu président.

La cérémonie d’ouverture était présidée par Bréma Bakary Emmanuel Traoré, président fondateur du parti, en présence de Cheick Oumar Traoré, président du directoire du parti, Cheick Tidiane Haïdara, fils du Guide des Ançar Dine International, Pr Marimantia Diarra, président de l’Adéma/PASJ, ainsi que les responsables de plusieurs partis politiques.

L’objectif de ce congrès ordinaire était d’échanger sur la vie du parti, sa nouvelle orientation et d’élire un nouveau président en remplacement du président fondateur Bréma Bakary Emmanuel Traoré. Après la cérémonie d’ouverture, les 215 délégués se sont penchés sur la relecture des statuts et règlement intérieur et la mise en place d’une commission électorale. Au terme des échanges, les 215 délégués venus des 43 cercles du pays ont élu à l’unanimité Samba Coulibaly à la tête du parti pour les échéances à venir. Dans son discours d’investiture, le nouveau président du parti Nema, a remercié les délégués qui viennent de lui renouveler leur confiance en le portant à la présidence pour la mandature 2022-2027. “En cette circonstance heureuse, je voudrais exprimer ma gratitude à l’endroit du président fondateur Bréma Bakary Emmanuel Traoré. Sans sa ténacité et son sens élevé du devoir bien fait, Nema n’allait pas avoir ce résultat aussi remarquable en si peu de temps. C’est sous le leadership de Bréma Bakary Emmanuel Traoré que notre parti a sillonné le territoire national pour son implantation. Aujourd’hui, Nema compte 43 sections et 615 sous-sections”.

Il a également précisé qu’il place son mandat sous le signe de la renaissance et du renouvellement de notre engagement commun à honorer la grande famille. “L’heure est au rassemblement, à la cohésion et à l’entente. Il y va de l’intérêt de nous tous. Le lien qui nous unit est plus fort. C’est ensemble que nous formons une famille. C’est ensemble que nous constituons une force. Oui une force redoutable. Pour ma part, je ne ménagerai aucun effort pour l’atteinte de cet objectif. Durant ce quinquennat, je veillerai à l’épanouissement des femmes et des jeunes. Soyez rassurés, vous serez au cœur de toutes mes actions. Je sais votre poids dans l’animation de la vie politique sur terrain. Les formations politiques si petites ou si nouvelles soient telles, ne peuvent plus être ignorées, elles contribuent de toutes leurs forces à penser dans les décisions les plus importantes pour notre pays”, a-t-il expliqué.

Pour le nouveau président, le Mali a besoin de tous ses enfants pour faire la refondation par la voie démocratique. “Cela demande nécessairement que chacun apporte sa pierre à l’édifice national. Cette année est extrêmement difficile pour l’ensemble des Maliens et Maliennes. Faut-il rappeler, aussi, la crise sanitaire du fait du coronavirus (Covid-19) avec toutes les conséquences sur le plan économique et social creusant davantage les inégalités sociales. Depuis 2012, le Mali est confronté à une insécurité croissante. Malgré l’appui des partenaires internationaux et la signature des Accords de paix, les violences persistent et se propagent de plus en plus : d’où la recrudescence des attaques djihadistes, des conflits intercommunautaires et l’instabilité politique. Le Mali, avec sa capacité de résilience, est en train de surmonter toutes ces difficultés. C’est l’occasion pour nous de rendre un vibrant hommage à nos forces armées et de sécurité pour leur combat au quotidien”, a-t-il laissé entendre, avant de saisir de cette opportunité pour exhorter les militants et sympathisants du parti à resserrer les rangs pour relever les défis qui profitent à l’horizon à savoir les élections générales.

 Mahamadou Traoré

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebPolitique
Le 1er congrès ordinaire du parti politique Nouvel Espoir pour le Mali (Nema) s’est tenu, le dimanche 7 août dernier au CICB en présence des congressistes venus de l’intérieur et l’extérieur du pays pour échanger sur la vie du parti et élire un nouveau président. A l’issue des travaux,...