Dans le cadre des festivités de la semaine nationale de la réconciliation, à l’initiative du ministère de la réconciliation, de la paix, de la cohésion nationale et chargé de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et de la réconciliation, ce vendredi 16 septembre 2022, le Prof. Harouna Barry et Prof. Inamoud Ibny Yattara, étaient devant les étudiants pour animer une conférence débat sur deux thématiques. Il s’agit respectivement : « de la diversité à l’inclusivité : les fondements d’un Mali uni dans sa diversité » et ensuite «  vivre ensemble et brassage culturel : cas de la communauté Noire Kel Tamasheq. » ; à la faculté des sciences économiques et  de gestion.

En effet, cette semaine de la réconciliation était déjà prévue dans la loi d’entente nationale en 2019. Aussi, cette loi est issue des recommandations de la conférence d’entente  nationale il y a quelques années.  Et, il a été dit que le ministre en charge de la réconciliation devait prendre un arrêté pour fixer deux semaines dans l’année qui va être consacrée à la semaine de la réconciliation nationale. C’est ainsi qu’en décembre 2021 après avoir proposé au conseil des ministres sous la présidence du président de la transition, le colonel Assimi Goita qui a validé la semaine. Ainsi, le ministre Wague a signé un arrêté en décembre 2021 qui stipule que : du 15 au 21 septembre de chaque année est consacrée désormais à la semaine nationale de la réconciliation au Mali. A l’instant de la semaine de la solidarité ; de la culture ; entre autres.

« C’est une semaine de plus mais très importante parce que la réconciliation est la base de tout pour atteindre la paix », précise le ministre de la réconciliation de la paix, de la cohésion nationale et chargé de la mise en œuvre de l’accord pour paix et de la réconciliation, Ismaël Wagué. Et d’ajouter que, c’est pourquoi  nous avons pris la décision de préparer sérieusement cette semaine et d’en faire une activité éducative ; culturelle ; sportive ; de toutes les diversités sur le territoire nationale.

Aussi, l’initiative de la semaine tourne autour des questions essentielles comme entre autres ; réactivité le mécanisme traditionnelle pour le règlement des conflits qui tournent autour de nos autorités traditionnelles ; de nos autorités coutumiers qui avait l’habitude de régler des conflits. «La meilleure façon de trouver la solution à un conflit s’est d’en parler et de parler entre nous » ; dit le ministre Wagué.

Ainsi, cette conférence débat de la 1ere édition de la semaine nationale de la réconciliation à la faculté des sciences et économiques et de gestion, a enregistré la présence du personnel dudit ministère ; du vice-recteur de la faculté des sciences économiques et de gestion, le secrétaire général des étudiants de la FSEG ; l’ensemble des corps professorats et les étudiants.

Kossa Maïga

Source: Canard déchainé

MaliwebPolitique
Dans le cadre des festivités de la semaine nationale de la réconciliation, à l’initiative du ministère de la réconciliation, de la paix, de la cohésion nationale et chargé de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et de la réconciliation, ce vendredi 16 septembre 2022, le Prof....