Le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) a apporté son soutien à la transition en cours dans notre pays. L’information a été donnée à travers une conférence de presse que le front a animée le mardi 12 octobre 2021.

Parmi les organisateurs de la rencontre, on notait la présence de plusieurs personnalités des partis politiques et des membres du M5/RFP dont Namba Coulibaly (CRNOP), Paul Ismael Boro(Rama), Kadidja Coulibaly (2ème vice-président de URD), et Boubacar Traoré (membre du comité stratégique du M5/RFP).

Ladite conférence est une réaction légitime du FSD face aux propos ‘’peu avenants tenus par les plus hautes autorités françaises’’ à l’encontre des autorités maliennes. D’entrée de jeu, M. Aboubacar Touré, membre du M5/RFP et du FSD, a rappelé que la conférence de presse se tient, 48h de la libération de la sœur Gloria Cécilia Narvaez détenue depuis 2017 par des groupes djihadistes, dont le FSD se réjouit et félicite les plus hautes autorités, tout en les exhortant à s’impliquer davantage pour la libération de tous les autres otages détenus dans le sahel.

En effet, le premier Ministre chef du gouvernement, représentant le président de la transition, Colonel Assimi Goita, à la tribune de l’ONU à New-York, à l’occasion de la 76ème session, a peint la situation du Mali, « empêtré des années durant dans une crise complexe et multidimensionnelle dont la France est un acteur majeur ». Il n’en fallait pas plus pour voir celle-ci se défoncer sans retenue aucune sur le premier ministre du Mali et les institutions d’un pays pour lequel elle a déclaré urbi et orbi être venue pour aider à se débarrasser des groupes djihadistes opérant dans le sahel.

D’après le conférencier Touré, ‘’le constat fait par le premier ministre à New York le 25 septembre 2021 est on ne peut plus clair, objectif et rencontre l’assentiment et l’adhésion de la grande majorité des maliens qu’ils soient du centre, du nord de l’ouest ou sud du Mali “

« Le FSD porte le drapeau de la lutte pour un Mali koura, félicite le président de la transition, le Colonel Assimi Goita et son premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga pour leur courage face à l’adversité et leur souci de voir le Mali recouvrer toute son intégrité territoriale, son unité nationale et sa dignité. Le constat de manque de résultat est poignant. Malgré la présence de Barkhane, avec des moyens militaires énormes de la Minusma, de la force conjointe du G5 sahel, des FAMa et des forces européennes Takuba constituées sous l’égide de la France, le sahel en général, le centre et le nord du Mali en particulier demeurent toujours sous emprise djihadiste », a-t-il fait remarquer.

Selon lui, le FSD se réjouit des opérations encours et apporte son soutien indéfectible au colonel Assimi Goita, président de la transition et à son gouvernement, et ‘’salue la détermination des autorités de la transition, les encourage vivement à continuer l’opération au nom du principe de recevabilité afin que le pays soit totalement débarrassé de ces mauvaises pratiques qui n’ont que trop duré’’.

Toutefois, le FSD remercie la communauté internationale pour son accompagnement multiforme, félicite le gouvernement pour l’apaisement du climat social et l’encourage à poursuivre la voie du dialogue pour trouver des solutions pérennes aux différentes revendications.

Hatouma Traoré

Source: L’Observatoire

MaliwebPolitique
Le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) a apporté son soutien à la transition en cours dans notre pays. L’information a été donnée à travers une conférence de presse que le front a animée le mardi 12 octobre 2021. Parmi les organisateurs de la rencontre, on notait la...