Le gouvernement mis en place le vendredi 11 juin a fait sa rentrée officielle et solennelle ce mercredi 16 juin à l’occasion de son premier Conseil des Ministres tenu sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba.

Conformément à la tradition républicaine, un seul point était à l’ordre du jour : la déclinaison par le président de la Transition de ses hautes orientations au gouvernement à travers une feuille de route ou une lettre de cadrage.

Après avoir adressé ses vives et chaleureuses félicitations au Premier ministre et aux membres du gouvernement pour leurs nominations au sein de ce troisième Gouvernement de Transition, le président de la Transition le Colonel Assimi GOITA a dévoilé la feuille de route du nouveau gouvernement. Selon lui, les missions assignées au gouvernement de la Transition dirigé par Choguel Kokalla MAIGA s’articuleront autour des cinq (5) axes prioritaires suivants :

1. L’amélioration de la sécurité sur l’ensemble du territoire.
Au regard de la situation sécuritaire, le Président de la Transition, Chef de l’Etat a engagé le Gouvernement à la poursuite et au renforcement qualitatif et quantitatif des forces de défense et de sécurité, ainsi qu’à l’optimisation des moyens opérationnels pour un maillage cohérent et dissuasif.
Dans son discours d’investiture, après avoir félicité les forces de défense et de sécurité pour leur courage et engagé à plus de détermination, le chef suprême des armées maliennes avait en effet promis que « l’État, dans la mesure de ses moyens, fournirait les ressources nécessaires à l’accomplissement de leur mission ». Va-t-on vers une nouvelle loi d’orientation et de programmation militaire ?

2. Les réformes politiques et institutionnelles, la bonne gouvernance, la transparence et la réduction du train de vie de l’Etat.
Dans la logique de son discours d’investiture dans lequel il avait réaffirmé son « engagement à assurer une meilleure gouvernance et une meilleure distribution des services publics au bénéfice des populations sur l’ensemble du territoire », le Président de la Transition a invité le Gouvernement à combattre avec détermination la corruption et l’impunité qui gangrènent notre société et à prendre les mesures nécessaires pour une meilleure gouvernance.
Il a également invité le Gouvernement à veiller à la mise en place de structures appropriées pour actualiser et finaliser les réformes dont notre pays a tant besoin, ainsi qu’à la mise en œuvre diligente du processus de révision de la Constitution.

3. La mise en œuvre intelligente et efficiente de l’accord issu du processus d’Alger :
Le Président de la Transition a engagé le Gouvernement à poursuivre le travail de mise en œuvre intelligente et efficiente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger en vue de créer les conditions optimales d’une paix durable. En effet, lors de sa prestation de serment le 7 juin dernier, le président de la Transition avait rappelé que l’État du Mali continuerait « le travail entamé dans le cadre de la mise en œuvre intelligente et efficiente de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger en vue, toujours, de créer les conditions optimales d’une paix durable. Aussi, les conclusions du Dialogue national inclusif continueront-elles à être mises en œuvre de façon judicieuse ».

4. L’organisation d’élections crédibles et transparentes aux échéances prévues.
Le Président de la Transition, Chef de l’Etat a exhorté le Gouvernement à ne ménager aucun effort pour l’organisation d’élections qui répondent aux attentes des maliens afin d’avoir un président démocratiquement élu suite à un processus transparent.
Dans son discours d’investiture, le Colonel Assimi GOITA avait tenu à rassurer les organisations sous régionales, régionales et la communauté internationale en général, que le Mali va honorer l’ensemble de ces engagements pour, et dans l’intérêt supérieur de la
nation.

5. l’apaisement du climat social.
Le Président de la Transition a instruit le Gouvernement à poursuivre les chantiers déjà ouverts dans les domaines qui constituent des défis importants, notamment l’apaisement du climat social.
On se rappelle que dans son discours d’investiture, il avait expliqué : «l’apaisement du climat social demeure un gage de succès pour la réussite de la transition. L’amélioration des conditions de vie des Maliens sera un souci constant pour le Gouvernement à venir. Elle sera recherchée de façon intelligente pour ne pas fragiliser l’équilibre budgétaire et ne pas compromettre les investissements ».
Aussi, avait-il promis de « demander au nouveau Gouvernement qui sera mis en place, d’engager un dialogue franc et sincère avec l’ensemble des syndicats pour une résolution durable de la crise actuelle ».

Source : INFO-MATIN

MaliwebPolitique
Le gouvernement mis en place le vendredi 11 juin a fait sa rentrée officielle et solennelle ce mercredi 16 juin à l’occasion de son premier Conseil des Ministres tenu sous la présidence du Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba. Conformément...