Le 8 mars, Journée internationale de la femme, est une fête pour toutes les femmes du monde. Cette année, le Mali célèbre cette Journée dans un contexte particulier, voire difficile à cause de la situation actuelle du pays. Le thème retenu pour cette année par le Mali : «Les femmes du Mali soutiennent les forces de défense et de sécurité». Au-delà, c’est aussi une Journée militante visant à rappeler le principe d’égalité entre les hommes et les femmes qui a été instauré par les Nations Unies.lobo toure att ibk mariage

De l’indépendance à nos jours, 4 Chefs d’Etat se sont succédé à la tête du Mali, avec une Transition de 14 mois (26 mars 1991- 8 juin 1992). Il s’agit de Modibo Kéïta (1960-1968), de Moussa Traoré (1968-1991), d’Alpha Oumar Konaré (1992-2002), d’Amadou Toumani Touré (2002-2012) et de Dioncounda Traoré (depuis le 7 avril 2012). Tous ces  Présidents ont eu des enfants dont des filles qui ont connu des fortunes diverses. Certaines d’entre elles ont fait la pluie et le beau temps durant le règne de leurs pères. D’autres par contre ont préféré évoluer  (bien que difficilement) loin des rouages du pouvoir ou n’ont tout simplement pas eu ce privilège. Aujourd’hui, hormis  Kadiatou Konaré (fille d’AOK), toutes les autres sont dans l’anonymat, souvent même dans la «misère». A l’occasion de ce 8 mars, votre rubrique «Parole aux femmes», a voulu faire un zoom sur les filles des Présidents qui nous ont gouverné.

 Fatoumata Kéita dite Hatouma :

La fille du premier Président du Mali, feu Modibo Kéita, est née le 19 décembre 1968, un mois après le renversement du régime de son père par Moussa Traoré. D’aucuns disent même qu’elle est l’unique fille de Modibo Kéita, après la mort de sa grande sœur.  Toujours dans son coin, Hatouma n’aime pas se mêler des activités politiques. Ce qui fait qu’elle est méconnue des Maliens et passer souvent inaperçue…

Mme Diarra Assa Traoré, épouse de  Cheick Modibo Diarra, ancien Premier ministre

La fille de l’ancien couple présidentiel, Moussa et Mariam Traoré, qui est Agroéconomiste de formation, partage sa vie avec l’astrophysicien Cheick Modibo Diarra. Tout comme Hatouma, Assa se fait très discrète, ce qui fait qu’elle est méconnue du grand public. Mais cela ne l’empêche pas de s’intéresser aux initiatives prises par son mari. Selon nos informations, elle serait la marraine de la Fondation Pathfinder créée par son mari.

Kadiatou Konaré dite Atou 

Atou est sûrement la plus instruite des filles des Présidents qui nous ont dirigé. Née le 27 décembre 1964, elle est la fille de l’historienne Adame Bah et de l’historien archéologue  et non moins ancien Président Alpha Oumar Konaré. Kadiatou Konaré a fait ses études primaires à l’Ecole fondamentale de l’annexe IPEG de Bamako appelée Liberté B. Puis elle passe son Baccalauréat C au Lycée Askia Mohamed. Elle fait ensuite des études de commerce à l’Institut supérieur économique et commercial  (INSEEC) de Paris où elle étudie la Gestion, les Finances et  le Marketing, alors qu’elle était passionnée du livre. C’est pourquoi, parallèlement à ses études, elle prépare un concours pour entrer à l’Ecole supérieure de commerce de Paris (ESCP) pour suivre un programme de management de l’édition. Même pendant ses études, ses stages se sont déroulés en maisons d’édition. Depuis, elle évolue dans l’édition. Elle a fait ses premiers pas chez un éditeur spécialisé dans les manuels scolaires sur l’Afrique. Ensuite, elle quitte cet éditeur en 1999 pour suivre des cours de Journalisme à l’Université de Columbia, aux Etats-Unis, tout simplement parce qu’elle voulait se spécialiser dans l’écrit.  Quelques années plus tard, c’est-à-dire en 2001, elle crée «Cauris Editions» basée à Paris. Kadiatou Konaré a publié «La colline sur la tête», un livre écrit par son jeune frère, Birama Konaré racontant sa vie de fils de président.  En 2005, Kadiatou se marie dans la plus grande discrétion à Tiébilé Dramé, président du Parti pour la renaissance nationale (PARENA).

Fanta et Mabo Touré

Sont les deux filles du couple présidentiel Amadou Toumani Touré et Lobbo Traoré. ATT a dirigé le Mali de mars 1991 à juin 1992 puis de juin 2002 à mars 2012 où il a été contraint de démissionner suite à un coup d’Etat. Fatoumata dite Fanta, c’est la grande sœur. Elle est née le 26 mars 1978 et Mabo Touré, le 2 juin 1979 à Bamako. Fanta a fait des études en Communication au Canada avant de créer l’agence de communication «Océan communication» qu’elle gérait avec sa sœur cadette Mabo. La création de l’Agence a ouvert beaucoup de portes à Fanta. Aussi décrochera-t-elle d’importants contrats publicitaires en tant que fille du Président de la République, souvent au point de  faire des jaloux dans ce milieu où certains criaient au favoritisme tout simplement parce qu’elle bénéficiait souvent de marchés sans avoir à forcer le destin, toujours à cause de son statut de fille de Chef d’Etat. Toute chose qui poussait certains services et sociétés à attribuer des marchés à son agence. Elle s’est mariée le jeudi 19 mai 2005, sous le régime de la polygamie, à un jeune Economiste  sorti de l’Ecole nationale d’administration (ENA) de Bamako à la fin des années 1990, Mohamed Kéïta, Directeur général de Multicanal à l’époque et actuel Président directeur général de 2M Consulting.

Mabo, elle, détient un Master en Economie sociale et de développement. Elle est connue pour son implication personnelle dans la création de comités de soutien à la candidature de son père (présidentielle 2007) et son statut de présidente d’honneur du CSJ-ATT et aussi, contrairement à sa sœur Fanta, pour sa grande présence dans les rouages du pouvoir durant les deux mandats de son père.
Célébré le samedi 23 décembre 2006 à la marie de Koulouba avec Aguibou Bah, Gestionnaire de profession et ancien Secrétaire général de la Banque pour le commerce et l’industrie (BCI) après une aventure dans le journalisme, le mariage de Mabo avait  fait grand bruit. Aujourd’hui, Fanta, Mabo et leurs maris sont en exil à Dakar avec l’ancien couple présidentiel.

Aujourd’hui, les Maliens seront sûrement curieux de connaitre  les filles du Président de la République par intérim, le Pr Dioncounda Traoré. Ces filles sont également méconnues des Maliens, même si on aperçoit souvent une de ses filles parmi sa délégation lors de ses visites à l’extérieur…

Salimata Fofana

Source: Le Combat

MaliwebPolitique
Le 8 mars, Journée internationale de la femme, est une fête pour toutes les femmes du monde. Cette année, le Mali célèbre cette Journée dans un contexte particulier, voire difficile à cause de la situation actuelle du pays. Le thème retenu pour cette année par le Mali : «Les...