Le ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou KONÉ, a rencontré l’ensemble des délégués pour les conseils d’usage en matière d’encadrement des pèlerins musulmans. C’était ce samedi 18 juin 2022, à la Maison du Hadj, sise au Centre culturel islamique de Hamdallaye, en présence du Directeur général de ladite structure, Dr Abdoul Fatah CISSÉ.

Ce dernier, après avoir souhaité la bienvenue au ministre KONÉ, a rassuré sur la partition de la Maison du Hadj, celle de faciliter le travail des délégués sur place, en Arabie Saoudite, afin de leur permettre de jouer leur propre partition : encadrer et assister les pèlerins dans les phases rituelles proprement dites comme dans toute autre activité en lien direct avec le hadj.

Il a profité de cette occasion pour souligner le rôle joué par le ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes dont la perspicacité a permis à la Maison du Hadj de disposer de textes législatifs et règlementaires afin de lui conférer la responsabilité technique et matérielle de l’organisation du pèlerinage aux lieux saints de l’islam.

Le Dr CISSÉ a également salué le plaidoyer payant du Dr KONÉ qui a fait débloquer la situation difficile du Mali en Arabie Saoudite grâce à l’implication personnelle des plus hautes autorités de la Transition, SE le Colonel Assimi GOITA et Dr Choguel Kokalla MAIGA, respectivement chef de l’Etat et Premier ministre.

Le ministre KONÉ a confirmé les propos du DG, regrettant l’insuffisance de textes juridiques au profit de la Maison du Hadj dont le sort pouvait être assimilé à celui d’une coquille vide parce que confiné à jouer un petit rôle, celui de contribuer simplement à l’organisation du hadj.

Ce n’est plus le cas avec l’adoption de nouveaux textes législatifs et réglementaires, la responsabilité opérationnelle du hadj incombant désormais à la Maison du Hadj avec tous les effets juridiques y afférents, s’est-il réjoui.

« Le Mali était sur une liste noire de l’Arabie Saoudite, excluant de fait notre pays du hadj 2022. Mais, grâce à l’implication personnelle du chef de l’Etat, colonel Assimi GOITA, et du chef du Gouvernement, Dr Choguel Kokalla MAÏGA, toutes les difficultés ont été résolues et les obstacles levés », a confirmé le ministre KONÉ.

Aussi, sur instruction des plus hautes autorités de la Transition, des dispositions sont-elles prises, cette année, pour le confort moral et matériel des pèlerins maliens, a-t-il révélé.

« Ce qui intéresse particulièrement les plus hautes autorités de notre pays, ce n’est pas une question de quantité, mais plutôt la qualité du service à offrir aux pèlerins maliens », a soutenu Dr KONÉ.

« C’est la raison pour laquelle, des dispositions sont prises pour loger nos pèlerins à moins de 100 mètres des mosquées, à Médine comme à la Mecque », a-t-il justifié.

« Je vous instruis, à votre tour, de veiller sur la qualité des services que vous devez rendre aux pèlerins pendant les phases rituelles comme en matière de restauration et de transport », a insisté Dr KONÉ.

« Ne vous mêlez pas du pécule-mouton, indiquez plutôt aux pèlerins le lieu indiqué pour qu’ils puissent s’acquitter de ce devoir religieux », a-t-il conseillé en connaissance de cause.

« S’agissant de l’encadrement, il faut savoir que c’est la prérogative de l’Administration qui peut se faire assister par les associations islamiques avec lesquelles il ne saurait être question de syndicalisme en la matière. En d’autres termes, le pèlerin paye de sa poche pour aller à la Mecque pour le hadj, mais c’est l’Etat qui paye pour le délégué afin de servir avec loyauté les pèlerins au nom de l’Etat dans le cadre du service public, le choix ayant été opéré par moi-même sur la base de la confiance et de la compétence des uns et des autres », a martelé le ministre KONÉ pour clarifier les choses.

« Vous vous devez, délégués et pèlerins, un respect mutuel et réciproque », a-t-il prodigué en guise de conseil aux encadreurs.

« Je vous confie à Dieu », a conclu le ministre KONÉ.

Maliwebmalijet comReligionReligion malienne
Le ministre des Affaires religieuses, du Culte et des Coutumes, Dr Mahamadou KONÉ, a rencontré l’ensemble des délégués pour les conseils d’usage en matière d’encadrement des pèlerins musulmans. C’était ce samedi 18 juin 2022, à la Maison du Hadj, sise au Centre culturel islamique de Hamdallaye, en présence du...