Le Haut Conseil   Islamique du  Mali a décidé de « prendre le  taureau par les cornes »    en vue de trouver   une solution définitive aux problèmes  de gestion des moquées ainsi qu’aux  écarts constatés   lors des prêches. Pour ce faire, trois grandes   résolutions ont été    prises   par la faitière des musulmans qui   n’exclut pas de « jeter en pâture » les prêcheurs et imams qui se porteraient coupables de violations des dites décisions. « Les autorités administratives et les pouvoirs judiciaires sont invités à prendre attache avec le Haut Conseil Islamique du Mali dans le règlement des différends mettant en cause les prêcheurs, les imams, les leaders religieux et dans la gestion les conflits au sein des mosquées » ,  indique le (…)

 Par MAHAMANE TOURÉ

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebReligion
Le Haut Conseil   Islamique du  Mali a décidé de « prendre le  taureau par les cornes »    en vue de trouver   une solution définitive aux problèmes  de gestion des moquées ainsi qu’aux  écarts constatés   lors des prêches. Pour ce faire, trois grandes   résolutions ont été    prises   par la faitière des musulmans...