Le Conseil d’Administration de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) s’est réuni pour sa 19e  session ordinaire, le vendredi 14 janvier 2022. C’était à son siège à Hamdalaye ACI 2000 avec à l’ordre du jour, le bilan des activités de l’année 2021 ainsi que les perspectives pour 2022. Conformément à sa vocation de performance, l’ANAM ambitionne l’immatriculation de 3 000 000 personnes éligibles et la prise en charge de 100 000 nouveaux bénéficiaires. La cérémonie d’ouverture était précisée par Mme Diéminatou Sangaré, ministre de la santé et du développement social avec à ses côtés, le  nouveau Directeur General de l’ANAM monsieur Hameth Ben Hamane Traoré.

Pour cette 19e session du Conseil d’Administration, les dossiers soumis à l’appréciation des administrateurs de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) étaient entre autres : l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la 18e session ; le rapport Financier 2021 : ( rapport d’exécution du budget et l’état de réalisation des activités pour l’exercice 2021) ; le projet de budget  2022 (projet de budget  soutenu par le Plan de Travail Annuel) ; le contrat annuel de performance entre l’ANAM et le Programme 3 du PRODESS dans le cadre du Budget programme. Malgré les énormes difficultés auxquelles le pays fait face, il est assorti que l’ANAM, au cours de l’année 2021, est parvenu à exécuter à près de 67% son budget annuel.  En effet, sur 59 activités prévues dans son Plan de Travail Annuel (PTA), 2021, quarante-Cinq  (45) ont été réalisées, Cinq (5) en cour de réalisation et neuf (9) non réalisées. Aux termes de  ces réalisations on note la mobilisation de plus de 357 951 360 francs CFA auprès des PTF ; l’immatriculation au Régime d’Assistance Médicale (RAMED) de 114 074  nouveaux bénéficiaires sur une prévision de 200 000, soit 57,4% de l’objectif.

De de 2011 à 2021, le cumule des bénéficiaires immatriculés au RAMED se chiffre à  937 283. Il a procédé au transfert monétaire de 30 000 f CFA à 3836 ménages très pauvres dans les régions de Kayes et Sikasso, pour un montant global de 120 millions f CFA ; à la prise en charge médicale gratuite de 35 780 nouveaux bénéficiaires. Mais, l’important fait marquant, selon les administrateurs a été la prise en charge de médicale de 989 blessés militaires suite aux conflits armés et de catastrophes. Par ailleurs il faut souligner certaines grandes  difficultés comme l’insuffisance de ressource pour la prise en charge des assurés du RAMED, la faible implication des collectivités territoriales ; l’absence de ressource pour la prise en charge des blessés de guerre et de des dialysés, la non déconcentration de l’ANAM etc. C’est pourquoi dans les perspectives le RAMED prévoit son budget annuel à la hausse de  près de 24,10 % par rapport à l’année dernière notamment avec des  objectifs basés sur la performance au niveau de l’immatriculation de 3 000 000 de personnes éligibles au RAMED ; la prise en charge médicale de 100 000 nouveaux bénéficiaires.

En outre le RAMED prévoit également d’importantes innovations, notamment la dématérialisation de l’ensemble des processus de l’ANAM (gestion et remboursement des dossiers) ; l’enquêtes sociales via tablettes, Smartphones. Le budget requis pour l’exercice 2022 est de Deux Milliards Neuf Cent Sept Millions (2 907 000 000) francs CFA contre Deux Milliards trois Cent quarante-Deux Millions Quatre Cent Trente-Quatre Mille Huit-Cent Quarante-Neuf (2 342 434 849) francs CFA en 2021.

Selon la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré « la mise en œuvre efficiente du RAMED permet de briser les barrières financières à l’accès aux soins de santé et le cycle  intergénérationnel de pauvreté, améliorant ainsi les indicateurs socio-sanitaires dans le sens de l’atteinte des Objectifs du Développement Durable, à savoir : « Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge ». Une initiative qui entre dans le cadre, selon la ministre des efforts du gouvernement en matière de l’opérationnalisation des dispositifs de protection sociale appropriés au Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) dont l’un des principaux leviers est le Régime d’Assistance Médicale (RAMED).

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

MaliwebSanté
Le Conseil d’Administration de l’Agence Nationale d’Assistance Médicale (ANAM) s’est réuni pour sa 19e  session ordinaire, le vendredi 14 janvier 2022. C’était à son siège à Hamdalaye ACI 2000 avec à l’ordre du jour, le bilan des activités de l’année 2021 ainsi que les perspectives pour 2022. Conformément à...