La Coordination des Syndicats de l’hôpital CHU POINT G a annoncé ce mercredi 10 aout lors d’un point de presse qu’il sursoit à son préavis de grève prévu du 11 au 12 aout, suite aux attaques simultanées des terroristes entre autres à Tessit, Koutiala.

La Coordination des syndicats de l’hôpital CHU POINT G a rencontré les journalistes pour leur parler de leur préavis de grève qui devait commencé du 11 au 12 aout 2022 pour motif de mutation illégal de leur secrétaire général au gouvernorat du district de Bamako. Aussi, dénoncer la défaillance du plateau technique de l’hôpital Point G et entre autres, alerter sur les ruptures de consommables, des ruptures des réactifs pour faire des analyses à l’hôpital.
C’est pour aussi dénoncer un problème foncier. Selon le syndicaliste Landouré, ils ont rassemblé plus de 300 millions de francs CFA appartenant aux agents du Point G pendant cinq ans pour leur donner des lots de terrain. « Mais à présent on n’arrive pas à éclaircir cette situation depuis 2011 les agents sont entrainent de se battre pour ça » dénonce Dr Landouré. Et d’ajouter que, certain ont même perdue la vie, d’autres sont parties à la retraites sans rentrer en procession de leur parcelle.
Les syndicats ont également évoqué, les problèmes du conseil d’administration du Point G qui doit être renouvelé tous les trois ans. En janvier 2021, selon les syndicats du Point G, le directeur du Point G a appelé les personnels de l’hôpital pour choisir ses deux représentants. Malgré l’absence du décret. « Ils ont voulu le faire également en 2022 et on a protesté et c’est reporté ». avance-t-il. Les syndicats dénoncent un complot contre eux afin de n’est pas assisté au conseil d’administration.
Parmi les points évoqués, il y a aussi celui du problème de l’insalubrité. Les syndicats ont décrié l’immixtion du directeur dans les affaires syndicales. « Il est là à sortir sur les plateaux TV pour taxer les syndicalistes du Point G de voleur alors qu’on a donné toutes les preuves qu’il n’y a pas eu, une seule personne de notre comité qui soit accusé de vole ici », a éclairci Dr Landouré. Et de préciser qu’ils ont réfuté toutes leurs accusations contre les syndicalistes du Point G.
C’est pour autant d’autres points que, la coordination des syndicats de l’hôpital du Point G a prévu de faire un préavis de grève de 72 heures du 11 au 12 aout. Mais, ils estiment qu’il y a eu un problème dans le pays. Il s’agit des événements de Tessit, Koutiala et beaucoup d’autres qui se sont passés simultanément ont entrainé des pertes de vie dans le rang de nos vaillants soldats. C’est pourquoi, selon le syndicaliste Landouré : « On se dit que ce n’est pas le moment d’ajouter encore au problème que notre pays vit.» Et de conclure que le mot d’ordre du 11 et 12 aout a été levé avec les consentements de tous les autres militants.

Kossa Maïga

Source: Canard déchainé

MaliwebSanté
La Coordination des Syndicats de l’hôpital CHU POINT G a annoncé ce mercredi 10 aout lors d’un point de presse qu’il sursoit à son préavis de grève prévu du 11 au 12 aout, suite aux attaques simultanées des terroristes entre autres à Tessit, Koutiala. La Coordination des syndicats de l’hôpital...