L’Institut national de santé publique (INSP) du Mali et l’antenne locale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont appelé jeudi la population au respect des mesures préventives face à la flambée des infections au nouveau coronavirus.

Le directeur général de l’INSP, Samba Sow, et le représentant résident de l’OMS au Mali, Jean-Pierre Baptiste, ont par ailleurs exhorté lors d’une conférence de presse les Maliens à se faire vacciner pour se protéger et protéger les autres.

D’après eux, le Mali est aujourd’hui confronté à sa troisième vague de contaminations depuis la découverte des premiers cas le 25 mars 2020. Le pays a connu mardi une nouvelle hausse des infections avec 61 cas et sept décès.

Le 11 novembre dernier, le gouvernement a lancé une campagne de vaccination. A ce jour, 321.051 personnes ont été totalement vaccinées contre 310.364 qui n’ont bénéficié pour le moment que d’une dose.

A ce jour, ce pays ouest-africain a recensé 17.144 cas confirmés, dont 601 décès et 15.070 guérisons. Fin

Source : BAMAKO, 25 novembre (Xinhua